Le parc éolien de Sainte-Rose, financé grâce à la collecte en ligne - L'EnerGeek

Le parc éolien de Sainte-Rose, financé grâce à la collecte en ligne

éolienne

Le financement pour le parc éolien de Sainte-Rose, en Guadeloupe, est désormais bouclé. Pour trouver le budget nécessaire, les porteurs de projet n’ont pas hésité à faire appel au financement participatif. Une option qui s’est avérée être une réussite : moins de trois mois après le lancement de la campagne, le 8 décembre dernier, la somme de 500 000€ euros nécessaire au projet a été réunie.

25e campagne de financement participatif pour Valorem

C’est devenu un mode de financement à part entière. Pour la vingt-cinquième fois, l’entreprise Valorem a choisi de faire appel au financement participatif, via la plateforme Lendosphère. L’opérateur français, spécialisé dans les énergies renouvelables, a lancé sa dernière campagne le 8 décembre dernier. Le projet concerné : le parc éolien de Sainte-Rose, en Guadeloupe. Inauguré en 2018, il a commencé à produire de l’énergie en 2019. Et Valorem, qui exploite le parc, avait besoin de 250 000 euros pour financer les derniers investissements du parc éolien.

La collecte a largement dépassé les attentes de Valorem. En moins de trois mois, le budget espéré a été doublé. La campagne pour le parc éolien a généré 500 000 euros d’investissements de la part des contributeurs. Le premier palier des 250 000€ avait même été franchi trois jours seulement après l’ouverture de la campagne. Alors que l’échéance était prévue au 12 mai 2020, Valorem a donc clôturé la campagne.

Le parc éolien de Sainte-Rose : un financement ancré dans son territoire

En France, on observe désormais une augmentation des financements participatifs pour les projets liés aux énergies renouvelables. Un phénomène qui suit la tendance mondiale, où la finance verte et les investissements responsables ont le vent en poupe. Avec la multiplication des offres de financement participatif dans les énergies vertes, on observe aussi une volonté d’ancrer encore plus les projets énergétiques locaux dans leurs territoires.

Il en va ainsi pour le projet de financement du parc éolien de Sainte-Rose. La campagne était ouverte à tous, mais les Français de métropole ne pouvaient pas financer le projet une fois la barre des 250 000 euros franchie. Au-delà, les Guadeloupéens ont été les seuls à pouvoir financer le projet. Et les investisseurs locaux ont de toute évidence répondu présent, puisque la levée de fonds a largement dépassé les attentes de Valorem.

Jean-Yves Grandidier, le président de Valorem, soutient cette stratégie d’investissements locaux. Il précise : “Aujourd’hui, nous souhaitons proposer aux Guadeloupéens d’épargner dans ce parc, une façon pour eux de s’approprier ce nouveau mode de production d’énergie tout en bénéficiant de ses retombées économiques.” De fait, les règles du financement participatif ne sont pas les mêmes selon les prêteurs. Elles comportent des mesures incitatives pour encourager le financement local.

Ainsi le montant maximum par prêteur était fixé à 25 000€ pour les habitants de la communauté d’agglomération de Nord-Basse-Terre. Elle n’était que de 10 000€ pour les autres habitants de la Guadeloupe, et de 5 000€ pour les Français de métropole. Et la même logique dégressive s’applique pour le taux d’intérêt annuel. Il est fixé à 6% pour les habitants de Nord-Basse-Terre, à 5% pour les Guadeloupéens et à 4% pour les Métropolitains.

Un financement transparent, et des délais de remboursement garantis

Valorem, qui pilote la campagne de financement participatif, s’engage elle-même auprès des prêteurs. Dans le descriptif de la campagne, la société précise : “Les 24 précédentes levées de fonds lancées par Valorem sur Lendosphère ont toutes vu leurs échéances de remboursement honorées conformément au calendrier contractuel.” De quoi rassurer les 514 prêteurs qui financent le projet.

Par ailleurs, pour rassurer les prêteurs sur la tenue du projet, Valorem s’engage sur la mise à jour régulière de l’avancement du projet. L’opérateur l’annonce : “Les prêteurs seront tenus informés du fonctionnement de ce parc éolien qui a été mis en service en novembre 2018.” Pour fournir des informations détailles, Valorem a mis en place un blog entièrement dédié au parc éolien de Sainte-Rose.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 13 Juin 2013
Le Brésil est le pays industrialisé qui utilise le plus d'énergies renouvelables dans son mix électrique : le nucléaire et le fossile ne représentent que 11,8% du mix, alors que la moyenne des pays industrialisés est de 87%. D'après l'Observ'er,…
mer 3 Avr 2019
A l'hôtel de Région d'Orléans, lundi 1e avril 2019, était organisée la toute première Assemblée pour le climat et la transition énergétique (ACTE). Cette mobilisation, voulue par la région Centre-Val de Loire, se veut une véritable COP régionale. Elle a…
ven 9 Mai 2014
Les deux projets de parc éolien offshore figurant dans le second appel d’offres gouvernemental sont finalement revenus au consortium formé par GDF Suez et Areva. Le perdant du jour, le consortium EDF Energies Nouvelles/Alstom était le grand gagnant du premier…
jeu 21 Fév 2019
Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) devait analyser l’article premier de l’avant-projet de loi énergie-climat. L’avis publié ce mercredi 20 février 2019, confirme les changements "ambitieux" proposés l'exécutif. Toutefois, le CESE s'interroge sur l'évolution de la consommation d’énergie, ainsi…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.