EDF et BBOX développent l’énergie solaire « offgrid » au Togo

EDF et BBOX développent l’énergie solaire « offgrid » au Togo

L’électrification de l’Afrique rurale est sans doute un des défis majeurs pour le continent au 21ème siècle. L’électricien français, EDF, a annoncé vendredi 26 octobre 2018 la signature au Togo d’un nouvel accord de coopération avec BBOXX. L’entreprise britannique est notamment spécialisée dans l’installation de kits solaires autonomes. Ensemble, les nouveaux partenaires comptent y développer des solutions d’accès à l’électricité hors réseau (offgrid). Ambitieux, ils ont pour objectif de conquérir plus de 35% des parts du marché national d’ici 2024.

Valérie Levkov : l’offgrid n’arrête pas de se développer avec EDF

Après la Côte-d’Ivoire, le Ghana ou le Kenya, c’est au Togo que le groupe EDF poursuit son développement sur le marché africain de la production autonome, ou « off-grid » en anglais (déconnectée du réseau électrique). L’énergéticien tricolore a signé, le vendredi 26 octobre 2018, un nouvel accord afin de prendre une participation de 50% du britannique BBOXX Togo, spécialisé dans l’installation de kits solaires. Pour Valérie Levkov, directrice Afrique et Moyen-Orient d’EDF : « En s’associant avec BBOX au Togo, le groupe EDF franchit une nouvelle étape dans le développement de ses activités offgrid en Afrique, un développement qui ne cesse de s’accélérer depuis le développement de notre filiale ivoirienne Zeci il y a moins de deux ans ».

Alimenter plus de 500.000 foyers avant 2030

A l’instar de ce que propose ZECI en Côte-d’Ivoire, les kits solaires de BBOXX Togo comprennent des panneaux solaires faciles à installer, adossés à des batteries permettant de stocker l’électricité. Ces kits sont par ailleurs payables par simple utilisation d’un téléphone portable. Ils permettent ainsi de s’éclairer et d’alimenter un ensemble d’appareils domestiques basse consommation. Autrement dit, cette solution permet à la population rurale d’accéder à des outils tels qu’une télévision, une radio, un ventilateur ou encore un chargeur de téléphone portable. « Les offres portées désormais par BBOXX et EDF représentent une solution à la fois fiable, abordable et sans CO2 pour contribuer au programme gouvernemental d’électrification par kits solaires individuels offgrid, dénommé CIZO, et qui a pour ambition d’alimenter plus de 500 000 foyers avant 2030 », poursuit EDF dans un communiqué.

CAP 2030 : une stratégie en adéquation avec les Objectifs de développement durable

EDF et BBOX espèrent ainsi atteindre une part de marché de 35% au Togo à horizon 2024 et contribuer encore davantage à l’accès à l’énergie sur ce continent où 600 millions de personnes sont encore privées d’électricité. Ils envisagent pour cela d’élargir leur collaboration à d’autres pays africains. Pour sa part, EDF est déjà implanté dans 15 pays africains et vise une multiplication par trois de son activité hors d’Europe d’ici 2030. Volontariste dans sa stratégie CAP 2030, le groupe a aussi bénéficié du leadership des autorités togolaises, si l’on en croit le DG de BBOXX, Mansoor Hamayun.

En effet, l’accès à l’électricité est un des objectif du développement durable retenur par les Nations Unies en 2015. A titre de rappel, l’ODD7 (ou SDG7) doit “garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable”. C’est pourquoi, la ministre de l’économie numérique, Cina Lawson, s’est félicitée sur twitter le 29 octobre 2018 du développement de ces nouvelles technologies dans son pays : « Congratulations to @BBOXX_HQ and @EDFofficiel. @MpenTG is proud to contribute to the electrification of Togo using mobile platforms ».

Crédits photo : Power Africa (BBOX)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 26 Jan 2016
Selon un communiqué de la compagnie Energinet.dk, publié le lundi 18 janvier dernier, l'énergie éolienne a assuré 42,1 % de la consommation électrique du Danemark en 2015. Un nouveau record du monde dû aux bonnes conditions de vent et qui concrétise…
ven 6 Avr 2018
Consacrée dans la loi du 17 août 2015, la transition énergétique fixe les grands objectifs à atteindre dans le but de rendre notre système de production et de consommation énergétique plus "vertueux" dans l’avenir. Un projet à la fois nécessaire…
mar 4 Juil 2017
S’ils ont tous salué avec enthousiasme la nomination de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire en mai 2017, les professionnels des filières renouvelables n’entendent pas pour autant relâcher la pression sur le gouvernement. En effet, la…
mer 1 Juin 2016
Dans une tribune publiée dans le quotidien Le Monde, le 30 mai dernier, le député Les Républicains du Vaucluse, Julien Aubert, imagine « une vision alternative de la “transition énergétique” ». Selon lui, la droite doit désormais réfléchir à son programme énergétique en…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.