La présentation de la PPE repoussée « courant novembre »

La présentation de la PPE repoussée « courant novembre »

ppe-programmation-pluriannuelle-energie-ppe-nucleaire-renouvelables

Reportée à plusieurs reprises (initialement prévue en juin), la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) sera finalement présentée en novembre 2018. Interviewée sur RMC, la secrétaire d’Etat à la Transition écologique, Emmanuelle Wargon, a changé le calendrier. Il faudra donc encore un peu patienter pour connaître l’avenir du secteur de l’énergie. En effet, aucune information n’a filtré de la réunion organisée à l’Elysée ou presque… 

Face à Laurent Neumann, Emmanuelle Wargon a confirmé le report de la présentation de la feuille de route énergétique, attendue pour le 30 octobre 2018. Le Président Emmanuel Macron avait laissé entendre lors de son discours de remaniement que des « décisions structurantes et historiques » seraient dévoilées prochainement. Toutefois, « si le président a annoncé des décisions, a annoncé qu’il allait prendre des décisions, évidemment il portera cette annonce. Mais cette annonce sera plutôt courant novembre », explique Mme Wargon.

Une séance de travail et de mobilisation

Réunis à l’Elysée le mercredi 24 novembre 2018 pour une séance de travail consacrée à la transition énergétique, les principaux acteurs du monde de l’énergie invités par le gouvernement (Total, EDF, Engie, Akuo Energy, CNRS, CEA…) ont été consultés avant les arbitrages définitifs. Cette réunion n’avait pas pour but de présenter les arbitrages très attendus de la Programmation pluriannuelle de l’énergie « qui ne sont pas rendus », mais de mobiliser les entreprises sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre tout en maîtrisant la facture énergétique du pays, a souligné l’Elysée.

« Le président était plutôt dans une position d’écoute et n’a pas fait d’annonce particulière », a confirmé Hubert de Boisredon, PDG de l’entreprise Armor, créatrice d’un film solaire mince et souple. Quatre thèmes principaux ont occupé les échanges : la baisse des émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation d’énergie, la réduction de la fracture énergétique dans la population, le développement d’une filière industrielle française des technologies bas carbone, et les enjeux de souveraineté (dépendance aux métaux rares, au pétrole, etc.).

La PPE au coeur des enjeux de la transition énergétique

Pour rappel, la PPE est l’outil de pilotage de la politique énergétique créé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte votée en 2015. Elle exprime les orientations et priorités d’action des pouvoirs publics pour la gestion de l’ensemble des formes d’énergie sur le territoire, et fixe filière par filière (énergie fossiles, nucléaire, éolien, solaire, etc.) les grands objectifs de la loi de transition énergétique et la composition du bouquet énergétique français à l’horizon 2023, puis 2028. Une fois dévoilée par le gouvernement, la PPE sera soumise à consultation puis adoptée par décret au premier semestre 2019.

D’après le sondage du Journal de l’Environnement, cette PPE pourrait être l’occasion d’annoncer la construction de nouveaux EPR. Plusieurs chantiers pourraient ainsi prochainement démarrer, conformément aux recommandations du rapport de Yannick d’Escatha et Laurent Collet-Billon. Si ni l’Elysée, ni le ministre François de Rugy n’ont souhaité faire des annonces jusqu’à présent, le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy a déclaré sur Twitter en sortant du Palais présidentiel : « Technologies innovantes, filières industrielles d’avenir, sobriété énergétique, préservation du pouvoir d’achat et des emplois, EDF s’engage à être le moteur de la #TransitionÉnergétique ».

Crédits photo : Jean- Louis Zimmermann

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 2 Fév 2018
Fort d'une production d'énergie renouvelable en pleine progression, le Chili intensifie ses efforts pour lutter contre le changement climatique et prévoit d’atteindre un mix énergétique à 90% renouvelable dès 2050. Le ministre de l’énergie Andrés Rebolledo souhaite pour cela abandonner…
ven 28 Avr 2017
La société française Voltalia, spécialisée dans les énergies renouvelables, a annoncé vendredi 21 avril 2017, avoir remporté un nouveau projet de centrale biomasse en Guyane. Cette installation de 5,1 MW contribuera directement à la réalisation des objectifs de programmation pluriannuelle…
lun 15 Mai 2017
Dotée d'une électricité 100% renouvelable, l'Islande ne serait à priori pas si verte qu'on le pense. L'île a enregistré une hausse paradoxale de ses émissions de gaz à effet de serre ces dernières années malgré l'exploitation croissante et performante de…
mer 2 Mai 2018
Après deux mois de baisse consécutifs (-3% en mars et -1,1% en avril), les tarifs réglementés du gaz repartent légèrement à la hausse au mois de mai 2018. Ces tarifs sont recalculés chaque mois par la Commission de régulation de…

COMMENTAIRES

  • Va-t-on encore trainer la limitation Hollande à 50% de l’énergie nucléaire? Que le public soit admis à discuter des options !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.