L’Europe harmonise les noms des carburants à la pompe

L’Europe harmonise les noms des carburants à la pompe

Depuis vendredi 12 octobre 2018, les noms des carburants disponibles dans les stations françaises et européennes ont évolué et proposent désormais de nouvelles appellations harmonisées. Si l’objectif de cette nouvelle réglementation est avant tout de faciliter les déplacements à travers l’Europe via une signalétique commune, elle permet également de mettre davantage en avant la teneur de leur composition et leur part de biocarburant.

Les distributeurs de carburants affichent depuis vendredi 12 octobre des noms harmonisés dans tous les pays européens. Ces nouvelles exigences en matière d’étiquetage ont été imposées par Bruxelles dans une directive datant de 2014, afin de permettre aux consommateurs de retrouver les mêmes pictogrammes partout en Europe. Elles concernent les 28 États membres de l’Union européenne, les pays de l’EEE (Islande, Liechtenstein et Norvège), ainsi que la Macédoine, la Serbie, la Suisse et la Turquie.

Un carré, un cercle ou un losange

Dans les faits, cet affichage propose de nouveaux intitulés simplifiés et précise le type de biocarburant pouvant poser des difficultés de compatibilité avec le moteur qui est indiqué. L’essence est désormais représentée par un cercle, avec à l’intérieur la lettre “E” traduisant la teneur en biocarburant : E5 (pour le super sans plomb 95 ou 98), E10 (pour le super SP95-E10) ou E85 (superéthanol). Le gazole est identifié par un carré, avec la lettre B suivie de la teneur en biocarburant : B7 (le diesel le plus courant), B10 ou XTL (pour le diesel synthétique). Enfin, les combustibles gazeux sont figurés par un losange et une inscription à l’intérieur : LNG (GNL), H2 (pour l’hydrogène) etc. En matière de compatibilité, les carburants E5 et B7 sont compatibles avec l’intégralité du parc de véhicules français, le carburant E10 avec plus de 90% des véhicules, le B10 avec la majorité des véhicules et l’E85 uniquement avec les véhicules adaptés.

A noter également, pour les véhicules nouvellement mis à la circulation par les concessionnaires, des pastilles identiques à ce nouvel affichage indiqueront les carburants avec lesquels le véhicule est compatible. Elles seront ajoutées sur la trappe à carburant, mais ne se substitueront pas aux étiquettes actuelles, auxquelles sont habitués les automobilistes, précisent les professionnels. « Les nouvelles étiquettes viendront en complément des indications actuelles sur les carburants », souligne à l’AFP Francis Duseux, président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP).

Crédits photo : Ministère de l’économie (Twitter)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 16 Sep 2019
Samedi 14 septembre 2019, l’Arabie a connu une journée particulièrement critique pour ses infrastructures énergétiques. Les sites pétroliers de Khurais et d’Abqaiq (est du pays) ont été attaqués par des drones. Revendiquée par les rebelles yéménites en guerre contre l’Arabie…
jeu 11 Mai 2017
Selon la dernière estimation de l'association professionnelle Cedigaz rendue publique mercredi 10 mai 2017, la consommation de gaz naturel dans le monde aurait progressé de 1,6% en 2016. Bénéficiant de températures plus fraîches en fin d'année, la filière a toutefois dû…
lun 9 Sep 2019
Depuis plusieurs années, chaque ministre de la transition écologique tente de s’attaquer à la précarité énergétique. Un problème d’autant plus grave que le secteur du bâtiment génère 19% des émissions de gaz à effet de serre et 25% des émissions…
jeu 14 Août 2014
Alors que la moitié des réacteurs nucléaires belges ne fonctionnent plus pour des raisons conjoncturelles, la situation électrique belge pose problème. Ainsi, en plus des deux réacteurs, Doel 3 et Tihange 2, fermés depuis 2012 pour des problèmes techniques, s’ajoute le réacteur…

COMMENTAIRES

  • A ce jeu là, et comme nous sommes en France, le prix du SP95 va vite devenir celui du SP98.
    Donc encore une augmentation sous marine du prix de l’essence.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.