Cameroun : le chantier du barrage de Nachtigal débutera avant fin 2018

Cameroun : le chantier du barrage hydraulique de Nachtigal débutera avant fin 2018

cameroun_barrage_hydroelectrique_nachtigal

Le méga projet hydroélectrique de Nachtigal, emmené par le Français EDF et destiné à réduire de manière significative le déficit énergétique camerounais, se poursuit sans encombre. Le groupe de BTP belge BESIX a annoncé mardi 22 août 2018 avoir remporté le contrat de conception et de construction relatif au barrage hydroélectrique et prévoit de lancer le chantier d’ici la fin de l’année pour une durée de 57 mois.

La société NHPC (Nachtigal Hydro Power Company) a été créée en juillet 2016 par un consortium mené par EDF et l’Etat camerounais dans le but d’exploiter le barrage hydroélectrique de Nachtigal prévu sur le fleuve Sanaga, à 65 km de Yaoudé. Détenue à 40% par EDF International, à 30% par le gouvernement et à 30% par la SFI (Société Financière Internationale), cette société dispose de la concession d’exploitation de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal pour une durée de 35 ans et des droits fonciers sur le site de l’ouvrage hydroélectrique.

30% des besoins électriques du Cameroun

Conformément au calendrier prévu, elle a sélectionné courant août le groupement d’entreprises en charge de la construction du projet à la suite d’un appel d’offres de plusieurs mois. Le groupe belge multiservices BESIX a été choisi et réalisera l’ouvrage en partenariat avec les sociétés française NGE et marocaine SGTM. Le contrat prévoit notamment la conception et construction d’un barrage de 2 km de long et de 14m de hauteur maximale, d’un canal usinier d’amenée de 3km, les travaux de génie civil de la centrale hydroélectrique (qui comprendra 7 turbines de 60 MW) et les installations de prise d’eau. Les travaux commenceront avant la fin de l’année 2018 et devraient durer 57 mois. « Avec notre participation au projet hydroélectrique de Nachtigal, nous sommes fiers de contribuer au développement de solutions durables », s’est félicité dans un communiqué Mathieu Dechamps, General Manager Business Unit International de BESIX Groupe.

Une fois mise en service en 2022, cette centrale hydroélectrique bénéficiera d’une capacité de 420 mégawatts (pour seulement 100 MW disponible actuellement à l’échelle nationale), et permettra ainsi d’assurer près du tiers des besoins en électricité du pays.

Crédits photo : NHPC

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 14 Juil 2016
Le vice-président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), Jean-Yves Le Déaut, se félicite de l’adoption de la nouvelle loi sur Cigéo. Avec ce texte, qui prévoit l’arrivée des premiers colis sur le site de Bure en…
mer 25 Jan 2017
Le maire de Bordeaux Alain Juppé était présent mardi 24 janvier au palais de congrès pour inaugurer les 18èmes Assises européennes de la Transition Énergétique organisées du 24 au 26 janvier 2017 dans la cité girondine. Un rendez-vous annuel dont…
lun 20 Août 2018
La ressource du vent offre une meilleure qualité en milieu rural, raison pour laquelle les campagnes sont plus propices au développement de l'éolien. Pour autant, doit-on abandonner l’idée de développer l’énergie éolienne en ville ? Plusieurs entreprises et start-up s’intéressent…
lun 6 Mar 2017
Première énergie renouvelable de France, l'hydroélectricité présente à ce jour tous les avantages pour participer durablement au mouvement de transition énergétique et accentuer son poids dans le mix électrique national. Cette filière énergétique à la fois stable et bas carbone, permet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.