Cameroun : EDF obtient la concession du barrage de Nachtigal - L'EnerGeek

Cameroun : EDF obtient la concession du barrage de Nachtigal

Le méga projet hydroélectrique de Nachtigal emmené par le groupe français EDF et destiné à réduire de manière significative le déficit énergétique camerounais, se poursuit sans encombre. Le ministre de l’Eau et de l’énergie, Basile Atangana Kouna, et le directeur général de Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), Olivier Flambard, ont signé jeudi 20 avril 2017 à Yaoundé, la Convention de concession de production d’électricité, marquant ainsi une nouvelle étape déterminante dans la mise en œuvre de ce projet.

La société NHPC a été créée en juillet 2016 par un consortium mené par EDF, et l’Etat camerounais dans le but d’exploiter le barrage hydroélectrique de 420 MW actuellement en construction sur le fleuve Sanaga à 65 km de Yaoudé. Détenue à 40% par EDF International, à 30% par le gouvernement et à 30% par la Société financière internationale (SFI), elle s’est vue attribuer la semaine dernière par le ministre de l’Energie camerounais, le concession d’exploitation de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal pour une durée de 35 ans et dispose, désormais des droits fonciers sur le site de l’ouvrage hydroélectrique.

Lire aussi : Cameroun : l’hydroélectricité pour résoudre la crise énergétique

Largement de quoi rassurer les éventuels investisseurs intéressés par ce projet dont la clôture financière est prévue pour la fin de l’année 2017. D’un budget global de 690 milliards de FCFA, il sera financé à hauteur de 30% par les actionnaires et de 70% par les prêteurs (banques commerciales et bailleurs de fonds). En attendant, plusieurs étapes préparatoires ont déjà été réalisées comme la sélection des quatre groupements d’entreprises pour les marchés de travaux du projet à l’issue des processus d’appels d’offres, le début de la mise en œuvre des plans environnementaux et sociaux validés mi 2016, ainsi que la signature des décrets de classement et d’indemnisation pour la libération des terrains de la zone de l’aménagement hydroélectrique.

Lire aussi : EDF lance une offre solaire pour l’électrification en Afrique de l’Ouest

Une fois mise en service en 2021, cette centrale hydroélectrique bénéficiera d’une capacité de 420 mégawatts (pour seulement 100 MW disponible actuellement à l’échelle nationale), et permettra ainsi d’assurer ainsi près du tiers des besoins en électricité du pays.

Crédits photo : NHPC

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 13 Juin 2013
Le Brésil est le pays industrialisé qui utilise le plus d'énergies renouvelables dans son mix électrique : le nucléaire et le fossile ne représentent que 11,8% du mix, alors que la moyenne des pays industrialisés est de 87%. D'après l'Observ'er,…
ven 28 Nov 2014
Un doctorant de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) vient de mettre au point l'un des premiers système de pilotage automatique des éoliennes cerf-volantes bénéficiant de vents de plus de 300km/h pour produire de l'électricité. On peut imaginer que ces…
mar 15 Nov 2016
Alors que la menace pèse sur l'accord climatique de Paris suite à l'élection du nouveau président américain Donald Trump, plusieurs dignitaires religieux ont apporté leur soutien au mouvement de transition énergétique. Ils appellent notamment dans un déclaration publiée jeudi 10…
jeu 7 Avr 2016
Si l'objectif de 40 % d'électricité renouvelable en 2030 prévu dans la loi de transition énergétique reste tout à fait possible aujourd'hui, il nécessitera néanmoins un développement rapide de l'énergie éolienne marine, plus coûteuse, mais aussi plus régulière dans la production d'électricité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *