Voitures électriques : Renault veut investir 1 milliard d'euros en France

Voitures électriques : Renault veut investir 1 milliard d’euros en France

renault_zoe_voitures_electriques

Leader sur le marché européen des voitures électriques, via son modèle phare Zoe (32.000 exemplaires vendus en 2017), le groupe automobile Renault n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et prévoit de renforcer ses positions par de grands investissements dans la filière. Selon un communiqué publié jeudi 14 juin 2018, Renault prévoit d’investir plus d’un milliard d’euros d’ici 2022 pour le développement et la production de voitures électriques dans l’Hexagone.

Faisant écho au « contrat stratégique pour la filière automobile » annoncé par le gouvernement fin mai, visant notamment une multiplication par cinq des ventes de véhicules électriques d’ici 2022, le groupe Renault a dévoilé jeudi 14 juin dernier son plan d’investissements dans la filière et ses objectifs de production de véhicules électriques à partir de 2021. Le premier constructeur automobile français prévoit d’investir près d’un milliard d’euros pour ses seuls modèles électriques et cela principalement sur ses sites de production français.

Pour Renault, il faut « Améliorer la compétitivité de nos sites industriels français »

Selon les nouvelles orientations du plan stratégique « Drive the future », la marque au losange devrait concentrer ses efforts sur trois sites particuliers : l’usine de Douai dans le Nord tout d’abord qui devrait participer à la production de modèles électriques à compter de 2021 ; l’usine de Flins dans les Yvelines qui accueille déjà la production de la Zoe et devrait voir sa capacité de production doubler d’ici 2021 (les capacités de production de la Zoe passeront de 60.000 unités par an en 2018 à environ 120.000) ; et le site de Cléon en Seine-Maritime qui devrait prendre en charge la production de moteurs électriques « nouvelle génération » et voir ses capacités de production tripler, passant de 80.000 à 240.000 moteurs par an d’ici 2022. Renault envisage enfin « l’introduction à Douai d’une nouvelle plateforme électrique », issue de son alliance avec Nissan et Mitsubishi, pour créer un deuxième site de production Renault de véhicules électriques, et d’une nouvelle plateforme à Flins en 2019 sans préciser toutefois quels modèles y seront produits. « L’accélération de nos investissements en France pour le véhicule électrique va permettre d’améliorer la compétitivité et l’attractivité de nos sites industriels français », a déclaré Carlos Ghosn, cité dans le communiqué.

Soumis à une pression réglementaire et concurrentielle de plus en plus forte, les constructeurs automobiles européens rivalisent jours après jours d’annonces spectaculaires sur leurs futures gammes électriques. Le groupe français lui-même avait déjà annoncé en septembre dernier son ambition de commercialiser dans les prochaines années une douzaine de modèles 100% électriques.

Crédits photo : Renault (Twitter)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Actuellement en déplacement officiel dans différents pays d'Europe, le Premier ministre de l'Inde Narendra Modi est attendu en France à partir du vendredi 10 avril. Une visite pendant laquelle il rencontrera le Président de la République François Hollande, notamment afin…
mer 18 Mai 2016
L'Arab Petroleum Investments Corporation (Apicorp) appelle à des investissements considérables dans les infrastructures électriques du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord. Selon une étude réalisée par l'Apicorp, ce ne sont pas moins de 334 milliards de dollars qui devront être…
mar 9 Avr 2013
En raison de températures inférieures aux normales de saison, la demande d’électricité reste très élevée. Par conséquent, des pics de consommations, qui ont habituellement lieu en hiver, continuent de se produire. Ce fut le cas vendredi 5 mars. Alors qu’une…
ven 5 Mai 2017
Le ministère de l'Environnement et de l'Energie a officialisé mercredi 3 mai 2017, par décret publié au Journal officiel, le doublement des objectifs d'économie d'énergie fixés dans le cadre des certificats d'économie d'énergie (CEE) pour la période 2018-2020. Ce dispositif…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.