Chèque énergie : la campagne de distribution est lancée

Chèque énergie : la campagne de distribution est lancée

cheque-energie

En déplacement à Longjumeau dans les locaux de l’Agence de service de paiement (ASP), le ministre de la Transition écologique et solidaire a lancé officiellement la campagne de distribution des chèques énergie. A partir de lundi 26 mars 2018 et jusqu’à la fin du mois d’avril, ce nouveau dispositif sera distribué à plus de 4 millions de foyers français en situation de précarité énergétique et remplacera définitivement les anciens tarifs sociaux de l’énergie.

Consacré dans la loi de transition énergétique, le chèque énergie va désormais devenir une réalité pour plusieurs millions de foyers français en situation de précarité énergétique. En visite à l’ASP, l’agence en charge de l’édition et la distribution des chèques énergie, lundi 26 mars 2018, le ministre d’Etat Nicolas Hulot a officiellement lancé ce nouveau dispositif en lieu et place des tarifs sociaux de l’électricité et du gaz, supprimés depuis le 31 décembre 2017. Ces chèques pourront être utilisés pour payer des factures d’électricité, de gaz, ou d’autres sources d’énergie (fioul, GPL, bois…), mais également pour financer des travaux de rénovation énergétique du logement.

Un chèque énergie plus équitable et attribué en fonction des revenus

Le chèque énergie vise ainsi à mettre en place un dispositif plus équitable, qui bénéficie de la même façon à l’ensemble des ménages en situation de précarité, quelle que soit leur énergie de chauffage (fioul, bois, électricité, gaz, etc.). Son montant est par ailleurs plus élevé pour les ménages les plus modestes, puisqu’il s’élèvera en moyenne à 150 euros pour 2018, et s’échelonnera de 48 euros à 227 euros suivant le revenu fiscal de référence déclaré chaque année et la composition du ménage. Une première revalorisation de 50 euros est d’ores et déjà prévue pour l’année 2019 qui verra le chèque énergie porté à 200 euros en moyenne.

« Les critères d’éligibilité à ce dispositif sont simples, mais je tiens à rappeler qu’il est primordial que nos concitoyens déclarent bien chaque année leurs revenus afin qu’ils soient référencés dans les fichiers de l’administration fiscale et donc identifiés comme bénéficiaires de cette aide de l’État », a expliqué Nicolas Hulot. A noter, un simulateur permettant à chacun de vérifier son éligibilité au chèque énergie et d’évaluer le montant de cette aide a été mis en place par le ministère.

Crédits photo : Minsitère de la Transition écologique (Twitter)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 15 Mar 2017
Si les nouvelles orientations données par l'administration Trump à la politique énergétique et environnementale américaine inquiètent, la résistance s'organise progressivement aux Etats-Unis à l'échelle locale. Présent à Paris aux côté d'Anne Hidalgo, l'ex-maire de New York Michael Bloomberg, a en…
ven 24 Mar 2017
Alors que la concurrence sur le marché de l'électricité et du gaz pour les particuliers progresse petit à petit depuis la fin des monopoles en 2007, le groupe Engie aurait durant plusieurs années contourné les nouvelles règles en vigueur, profitant…
ven 2 Mai 2014
L’Alsace affiche pour l’année 2013 une consommation d’électricité en forte de baisse de 4 %. Une évolution qui s’oppose à la stabilisation générale sur le territoire français et qui fait de l’Alsace un cas particulier. Si les Alsaciens consomment bien…
mar 3 Nov 2015
La communauté d'agglomération brestoise poursuit le développement de son réseau de chaleur. Outre son extension prévue de 20 à 45 km et la création d'une chaufferie au bois d'ici l'année prochaine, ce réseau de chauffage urbain sera bientôt doté d'un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.