Chauffage de demain : les Français favorables à un mix plus vert

Chauffage de demain : les Français favorables à un mix plus vert

chauffage-pollution-air-interieur

Si près de 60% des foyers en France sont toujours équipés de systèmes de chauffage thermiques (au fioul, au gaz ou au bois), les Français seraient pourtant largement favorables à un mix énergétique plus vert pour leur approvisionnement en chaleur. Selon un sondage publié mardi 6 février 2018 par Via Sèva et l’Ademe, une majorité des Français interrogés se sentent aujourd’hui concernés par leur mode de chauffage et leur empreinte carbone, et 45% d’entre eux se disent prêts à changer pour un réseau de chaleur plus durable.

Largement mises en avant pour la production d’électricité, les énergies renouvelables ont aussi un rôle à jouer dans la transition vers une production de chaleur plus respectueuse de l’environnement. Les projets de production de chaleur à partir d’énergies propres et de récupération d’énergie (EnR&R) se sont multipliés ces dernières années et les Français y semblent globalement favorables. D’après un baromètre sur « le chauffage de demain » réalisé par Ipsos pour le compte de l’Association de promotion des réseaux de chaleur Via Séva et l’Ademe, 64% de Français interrogés, estiment que les énergies renouvelables et de récupération devraient représenter les deux tiers de l’énergie de chauffage (contre seulement 3% aujourd’hui).

Les Français de plus en plus sensibles au caractère écologique de leur chauffage

« Force est de constater [que les Français] se révèlent plus mobilisés que jamais autour des énergies renouvelables et de la réduction de l’empreinte carbone de leur chauffage », soulignent Via Sèva et l’Ademe en marge de cette enquête. Près de 70% des sondés se déclarent en effet sensibles au caractère écologique de leur chauffage, et 45% des interrogés seraient même prêts à changer de moyen de chauffage pour un réseau de chaleur. « Au-delà de leur aspect écologique, qui est un atout pour 84 % d’entre eux, c’est avant tout l’idée d’une baisse de leur facture de chauffage qui, pour 9 personnes sur 10, est une excellente raison de se renseigner », poursuit Via Sèva.

Enfin, si l’on en croit ce sondage, le bouquet énergétique idéal pour les Français, serait composé à 27% de solaire, 19% d’électricité, 14% de géothermie, 14% de gaz, 13% de récupération de chaleur, 6% de bois, 4% de biogaz, 2% de fioul et 1% de charbon. A ce jour, le mix énergétique du chauffage est dominé par le gaz à hauteur de 42%, suivi de l’électricité à 38%, des autres combustibles (fioul et bois) pour environ 17%, et des énergies renouvelables et de récupération pour 3%.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 25 Mar 2015
La construction du barrage de la Renaissance et son impact sur le Nil ont été pendant de nombreuses années source d'une vive discorde diplomatique entre l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie. Mais les trois gouvernements semblent s'être finalement mis d'accord sur…
mar 8 Mar 2016
C'est dans les environs de la ville de Trondheim, dans le centre de la Norvège, que l'énergéticien public Statkraft s'apprête à construire le plus grand parc éolien terrestre d'Europe. Ce projet renouvelable, qui représente un investissement de 1,1 milliard d'euros,…
lun 8 Fév 2021
Ce lundi 8 février 2021, Total a indiqué avoir remporté, aux cotés de Green Investment Group (GIG), un appel d'offre pour une concession de 1,5 GW d'éolien offshore au large de la région d'East Anglia, au Royaume-Uni. Ce projet s'inscrit…
mer 9 Sep 2015
Voilà quatre ans que les ingénieurs de la société Geps Techno, PME basée à Saint-Nazaire, planchent sur un concept innovant et totalement inédit de centrale électrique offshore. Développé sous le nom de MLiner, ce projet vise la création d'une structure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.