Bruxelles autorise un nouveau mécanisme de capacité français - L'EnerGeek

Bruxelles autorise un nouveau mécanisme de capacité français

capacite_approvisionnement_commission_europeenne_bruxelles

La Commission européenne a autorisé, mercredi 7 février 2018, des mécanismes de capacité permettant de garantir la sécurité des approvisionnements en électricité en France, en Allemagne et dans quatre autres pays de l’Union européenne, estimant que ces mesures étaient conformes au respect de la concurrence sur le marché unique. Le dispositif français, envisagé par le gouvernement dans le but de garantir durablement la sécurité d’approvisionnement lors des pics de consommation hivernaux, consiste à rémunérer les clients gros consommateurs (souvent des industriels) pour qu’ils réduisent leur consommation d’électricité pendant les heures de tension sur le réseau.

Alors que la consommation d’électricité des Français augmente progressivement depuis plusieurs années, aussi bien en période creuse qu’en période de pointe, répondre à ces besoins croissants via un système d’approvisionnement efficient constitue un des principaux enjeux de la transition énergétique. Le gouvernement proposait dans ce cadre la mise en place d’un nouveau mécanisme de capacité destiné à rémunérer les efforts consentis par certains clients gros consommateurs.

Une prime d’effacement conforme aux règles de la concurrence communautaire

Ce mécanisme d’Etat, appelé également « prime d’effacement», prévoit d’attribuer une rémunération aux clients en « capacité » de réduire volontairement leur consommation d’électricité à un « instant t », et permet ainsi de sécuriser l’approvisionnement électrique lors des pics de consommation très fréquents en France. Ce projet ambitieux restait toutefois conditionné à l’approbation de la Commission européenne, qui souhaitait s’assurer de sa conformité aux règles de l’UE en matière d’aides d’Etat, craignant qu’il ne puisse porter atteinte à la concurrence sur le marché de l’électricité. « La Commission européenne a autorisé, en vertu des règles de l’UE en matière d’aides d’État, des mécanismes de capacité dans le secteur de l’électricité en Allemagne, en Belgique, en France, en Grèce, en Italie et en Pologne », écrit l’exécutif européen dans un communiqué publié mercredi 7 février 2018. « Elle a estimé que ces mesures contribueront à garantir la sécurité d’approvisionnement tout en préservant la concurrence dans le marché unique ».

D’autres dispositifs ont également été validés, en Allemagne et en Belgique où les mécanismes sont avant tout des réserves stratégiques temporaires qui ne sont disponibles qu’en cas d’urgence, mais aussi en Italie, en Pologne ou en Grèce où les systèmes proposés se rapprochent plus de la version française.

Crédits photo : PS

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 8 Mai 2019
Après sa réélection, le président Joko Widodo était immédiatement confronté à la menace du dérèglement climatique. En effet, face à la montée des eaux et à l’érosion de la biodiversité, l’archipel est en première ligne. Alors que les résultats de…
mar 29 Déc 2015
La douceur exceptionnelle des températures que connait l'Hexagone depuis le mois d'octobre n'aura pas suffit à contrer l'augmentation hivernale des consommations d'électricité. En effet, comme l'a indiqué le groupe RTE dans un communiqué paru la semaine dernière, la consommation des…
lun 3 Juin 2013
RTE, qui établit les prévisions de la consommation afin de gérer l’équilibre entre la production électrique et sa consommation, a prévu qu’il n’y aurait pas de risques cet été. Selon son analyse prévisionnelle de l’été 2013, il n’y aura pas…
jeu 28 Août 2014
Pour la quatrième année consécutive, le groupe énergétique français EDF ouvrira les portes de son industrie lors des Journées de l'industrie électrique organisées dans le cadre de la Fête de la science prévue au mois d'octobre prochain. Une bonne occasion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.