"Du désert à l’électricité" : vaste plan d’électrification en Afrique

“Du désert à l’électricité” : vaste plan d’électrification en Afrique

panneaux_solaires_afrique

Avec plus de 600 millions de personnes sans électricité et des besoins croissants, l’Afrique reste confrontée aujourd’hui à de nombreux problèmes d’approvisionnement énergétique, alors même qu’elle dispose de ressources renouvelables abondantes. L’exploitation de ces énergies propres et le développement de nouvelles capacités de production électrique constituent un des défis majeurs du continent, pour lequel la Banque africaine de développement (BAD) prévoit d’agir encore davantage. Selon une déclaration de son Président, mardi 6 février 2018, la BAD mettra prochainement en place une nouvelle initiative, baptisée “Du désert à l’électricité”, et visant à exploiter l’énergie solaire dans tout le Sahel et à apporter l’électricité à plus de 250 millions d’Africains.

Si la croissance économique des pays africains est aujourd’hui très prometteuse, elle est freinée dans de nombreuses régions du continent par un déficit énergétique caractéristique. Près des deux tiers de la population (environ 645 millions de personnes) sont privés d’électricité dans des régions isolées du réseau et plus de 730 millions de personnes dépendent toujours du charbon de bois pour la cuisson ou du pétrole pour l’éclairage. L’électrification s’impose donc comme une des priorités de développement du continent pour répondre à la forte augmentation de la demande d’énergie dans les années à venir. Consciente des enjeux, la Banque africaine de développement a annoncé la mise en œuvre d’un vaste programme d’électrification dans la région du Sahel, basé sur le développement de l’énergie solaire et censé permettre l’accès à l’électricité pour 250 millions de personnes supplémentaires.

Vers un triplement des financements climatiques

Selon les propos d’Akinwumi Adesina, président de la BAD, l’objectif de ce programme « est de fournir l’appui nécessaire pour permettre la production de 10.000 MW d’électricité, de connecter 250 millions de personnes à l’électricité, dont 75 millions de personnes aux systèmes hors réseau ». Appelant à la promotion de la croissance verte en Afrique, le président de l’institution financière africaine a confirmé pour cela son intention de tripler les financements de la BAD en faveur de la lutte contre le changement climatique et du développement des énergies renouvelables, pour les porter à 40% de son portefeuille à l’horizon 2020.

En 2017, la BAD avait déjà atteint le niveau record de 100% de ses nouveaux prêts accordés dans le domaine des énergies renouvelables et prévoit donc de renforcer cette stratégie en augmentant de manière significative le montant des prêts. « En accédant à davantage de financement, nous espérons fournir l’électricité à un nombre sans précédent de 29,3 millions d’Africains, entre 2018 et 2020 », a poursuivi Akinwumi Adesina. Pour rappel, dans le cadre de son programme « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie », la BAD a déjà investi 1,39 milliard de dollars dans l’amélioration de l’accès à l’électricité et a contribué à la production de 1.400 MWh d’électricité supplémentaires et au raccordement de 3,8 millions de personnes aux réseaux électriques.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 6 Juin 2013
Alors qu’on parle beaucoup des compteurs intelligents, ces derniers ne seront pas les seuls outils de gestion de la distribution d’électricité a bénéficier des possibilités offertes par les nouvelles technologies. RTE (Réseau de Transport d’Electricité) vient d’annoncer le lancement du…
ven 4 Sep 2015
Les habitants de la vallée de Luz, à l'intérieur du Parc National des Pyrénées, ont récemment été les témoins du passage d'un convoi exceptionnel d'une taille impressionnante. Ce convoi acheminait un transformateur EDF de 120 tonnes depuis Bayonne jusqu'à la centrale…
lun 16 Avr 2018
Panneaux solaires et petites éoliennes ne sont plus les seules solutions pour installer des unités de production d’énergies renouvelables sur les bâtiments. Après la peinture solaire destinée à récupérer l’énergie solaire sur les façades des immeubles, ce sont désormais les…
mar 8 Nov 2016
Une étude réalisée par l’institut de sondage Toluna montre que les énergéticiens tricolores bénéficient d’une bonne réputation. Ainsi, alors qu’EDF se place troisième dans le classement des meilleures entreprises françaises pour travailler, le pétrolier Total est considéré comme la septième…

COMMENTAIRES

  • Très intéressant. Je suis passionné de faire la formation en production et développement d’énergies solaires.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.