A Cherbourg, le chantier de la première usine d'hydroliennes est lancé - L'EnerGeek

A Cherbourg, le chantier de la première usine d’hydroliennes est lancé

usine_assemblage_hydrolienne_cherbourg

Le groupe Naval Energies-Open Hydro (anciennement DCNS) a annoncé vendredi 21 juillet 2017 le lancement officiel de la construction de l’usine d’assemblage d’hydroliennes prévue à Cherbourg dans le cadre du projet Normandie Hydro. Unique au monde, cette installation fait de la ville de Cherbourg un pôle national des énergies marines renouvelables, et matérialise le démarrage de la phase industrielle de la filière, étape décisive dans le développement de l’hydrolien en France comme à l’international.

Après avoir inauguré l’été dernier de nouveaux locaux à Cherbourg, le fabricant de turbines sous-marines a finalement posé cette semaine la première pierre du chantier de son usine d’hydroliennes sur le port de commerce. D’une capacité de 25 turbines par an, la future usine entrera en service au premier trimestre 2018 et permettra d’assurer en premier lieu l’assemblage et la maintenance des sept hydroliennes du projet Normandie Hydro, mené par Naval Energies en partenariat avec EDF Energies Nouvelles. Elle servira également de base industrielle pour fournir les hydroliennes à d’autres projets pré-commerciaux développés par Naval Energies à l’international, et mobilisera au total une quarantaine de personnes.

Lire aussi : Normandie Hydro : l’Etat donne son feu vert au premier parc hydrolien en mer français

Une fois assemblées, les premières turbines Normandie Hydro, de 16 mètres de diamètre et de 2 MW de puissance, seront immergées à 3,5 km de Goury (Manche), à une trentaine de mètres de profondeur, sur une surface de 28 hectares. D’une puissance totale de 14 MW, ce parc hydrolien pilote produira l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 13.000 personnes, pour un budget estimé à 112 millions d’euros, dont environ 50 millions d’euros de subventions de l’Etat.

Lire aussi : Hydrolienne : un marché à 200 milliards d’euros à conquérir

Selon les prévisions de Naval Energies, le parc devrait être mis en service dès 2020. Il aura pour mission d’expérimenter cette technologie et de valider la viabilité technico-économique de l’énergie hydrolienne dans le but de lancer dans l’avenir des modèles de fermes commerciales. “La construction de cette usine constitue une étape décisive dans le développement de l’hydrolien en France et à l’international. Elle marque également l’ambition française dans la lutte contre le réchauffement climatique”, a déclaré le groupe dans son communiqué.

Crédits photo : Naval Energies

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 6 Mar 2024
La Renault 5 E-Tech séduit de nombreux automobilistes. Avec des versions pour chaque budget et des innovations à la clé, découvrez comment ce modèle phare s'apprête à électriser les rues dès 2024.   Renault 5 E-Tech : une autonomie de…
jeu 9 Nov 2023
L'Ecowatt se réinvente avec son signal "vert +", une innovation qui guide les Français vers une consommation électrique plus verte. Cette application, déjà ancrée dans le quotidien de millions d'utilisateurs depuis 2020, s'impose comme l'outil incontournable pour une gestion énergétique…
mar 28 Fév 2023
Promesse « quasi » électorale, faite par Elisabeth Borne en septembre  2022, la prime à l’autoconsommation électrique à l'aide de panneaux photovoltaïques par des particuliers évolue enfin. Initialement versée sur cinq ans, elle sera désormais versée en une fois.   Bonne nouvelle…
jeu 21 Déc 2023
La pollution des voitures est un sujet de plus en plus pris au sérieux par beaucoup. Les voitures électriques sont souvent présentées comme une solution écologique. Mais sont-elles vraiment moins polluantes que les voitures thermiques, même lorsqu'elles sont rechargées avec…

COMMENTAIRES

  • Bravo pour l’hydrolien.

    Toutefois le potentiel énergétique de l’éolien offshore est plus élevé et coupler l’énergie du vent et des vagues via de l’éolien offshore flottant “hybride” est sur plusieurs plans sans doute plus intéressant !

    Voir au Danemark :

    http://www.floatingpowerplant.com/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.