La Suède baisse les taxes sur la production d'électricité décarbonée - L'EnerGeek

La Suède baisse les taxes sur la production d’électricité décarbonée

Dans une volonté constante de réduire toujours plus ses émissions de gaz à effet de serre, la Suède encourage aujourd’hui massivement le développement des énergies décarbonées. Le Parlement suédois a approuvé, mercredi 17 mai 2017, une baisse drastique des taxes sur la production d’électricité, allégeant la fiscalité aussi bien sur l’hydroélectricité et sur l’énergie solaire que sur les centrales nucléaires.

Avec 43% d’électricité d’origine nucléaire, et 38% d’électricité provenant des grands barrages hydrauliques, la Suède est à l’heure actuelle, avec la France, un des pays européens ayant l’électricité la plus décarbonée. Le pays a en effet consenti d’énormes efforts pour couper ses émissions de dioxyde de carbone ces dernières décennies – elles ont baissé de 9 % entre 1990 et 2006 – et s’est fixé pour objectif 100% d’énergies renouvelables à l’horizon 2040.

Lire aussi : La Suède renforce la place du nucléaire dans son mix énergétique

Pour y parvenir, le gouvernement associant sociaux-démocrates et Verts, a fait adopter la semaine dernière une nouvelle baisse fiscale significative applicable aux énergies hydroélectrique, solaire et nucléaire. Les barrages hydrauliques verront donc leur taxe foncière passer progressivement de 2,8% en 2017 à 0,5% en 2020. Idem pour les centrales nucléaires qui verront la taxe sur les réacteurs, calculée en fonction de leur puissance, progressivement éliminée dans les deux années à venir. Concernant l’énergie solaire enfin, filière à la traîne en Suède (contrairement à une filière éolienne florissante, l’énergie solaire ne représente toujours que 0,1% de la production d’électricité nationale), les taxes, déjà nulles pour les producteurs ayant une capacité inférieure à 255 kilowatts, seront abaissées de 98%, à 500 couronnes (51 euros) le mégawattheure, pour les autres.

Lire aussi : La Suède veut booster l’énergie solaire

Ces baisses permettront (selon le gouvernement) des investissements rapides dans toutes ces filières, et le manque à gagner fiscal “sera financé via une hausse de la taxe énergétique, qui est fonction de la puissance électrique, sur les ménages et les entreprises de service”, a indiqué le Parlement dans un communiqué.

Crédits photo : Picudio

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 15 Jan 2019
Après plusieurs retournements de situation, la fermeture définitive de la centrale nucléaire de Fessenheim a été annoncée pour l’été 2020. Une fermeture qui n’est pas sans soulever plusieurs questions. Comment la région Grand-Est assurera-t-elle son approvisionnement électrique ? Quelles nouvelles…
mer 14 Déc 2016
A l'heure où la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique nécessitent de plus en plus de moyens, les investissements en faveur du climat n'avancent plus. Selon le groupe de réflexion I4CE émanant de la Caisse des Dépôts,…
lun 25 Nov 2013
Le groupe français Schneider Electric a annoncé, mercredi 20 novembre, l'inauguration d'une centrale thermodynamique prototype, qui produit à la fois électricité, chauffage et eau potable. Baptisée MicroSol, cette centrale se dresse sur le site du Commissariat à l'Energie Atomique à…
lun 28 Juil 2014
Le phoque a beau avoir l’air mignon, il ne faut pas se fier à cette apparence inoffensive. Sous ses airs sympathiques, le mammifère marin est un redoutable chasseur qui doit ingurgiter la bagatelle de 10 kilogrammes de viandes quotidiennement pour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.