Facture énergétique : l’achat groupé d’énergie veut séduire les Français - L'EnerGeek

Facture énergétique : l’achat groupé d’énergie veut séduire les Français

En France, la fin du monopole d’EDF et de GDF a eu lieu en 2007. L’occasion pour les consommateurs de changer de fournisseur d’énergie et de faire jouer la concurrence. Mais le changement n’est pas toujours facile pour les foyers français qui ont du mal à y voir clair en matière de tarifs et ont parfois peur de s’engager sans garantie de stabilité des tarifs. Dans ce contexte, plusieurs nouvelles entreprises ont vu le jour pour proposer aux ménages français un service inédit : l’achat groupé d’énergie.

La fin du monopole dans l’énergie

Depuis la fin du monopole dans le secteur de l’énergie, les clients français sont libres de changer de fournisseur d’énergie quand ils le souhaitent. Ils peuvent suspendre leur contrat à tout moment et sans le moindre frais. Par ailleurs, le changement de fournisseur d’énergie n’entraîne pas d’intervention technique, que ce soit au niveau du raccordement ou du compteur. Malgré ces éléments, la libéralisation du marché n’a pas entraîné d’hémorragie chez les clients des fournisseurs historiques d’énergie. A titre d’exemple, EDF a réussi à conservé 93% de ses clients malgré la fin du monopole.

Pourtant, la facture d’énergie est un poste important de dépense pour les ménages français. Un foyer doit compter sur une facture énergétique mensuelle d’environ 230 euros par mois. Un budget dans lequel le logement pèse à lui seul 50% des dépenses. Alors pourquoi les consommateurs français hésitent-ils à changer de fournisseur d’énergie ? La crainte de ne pas bénéficier d’un tarif beaucoup plus intéressant, et surtout la peur que les prix n’augmentent rapidement. C’est dans ce contexte que les entreprises spécialisées dans l’achat groupé d’énergie ont vu le jour. Ces nouveaux intermédiaires proposent d’accompagner les clients dans leur changement d’opérateur en négociant le meilleur tarif. Une garantie qui a de quoi rassurer les clients frileux.

Faire jouer la concurrence

Ces nouvelles entreprises ont profité de la libéralisation du marché de l’énergie en France pour proposer un nouveau service aux consommateurs. Elles leur servent d’intermédiaire pour acheter l’énergie « en gros » et ainsi négocier des tarifs plus avantageux que pour un simple particulier. Les premiers services ont commencé à se déployer en France en 2016, aidés par certaines villes comme Dijon ou Drancy qui ont soutenu ce type d’initiatives. La promesse est d’économiser entre 150 et 200 euros par an sur la facture énergétique d’un ménage. Et pour les consommateurs, non seulement le service est sans engagement, mais il est aussi gratuit.

Les plateformes d’achat groupé d’énergie s’adressent aussi à la clientèle professionnelle.

Pour négocier les tarifs, les entreprises font tout simplement jouer la concurrence. Elles demandent des devis à au moins quatre fournisseurs d’énergie afin d’obtenir le meilleur tarif. Outre l’attractivité des tarifs proposés, les entreprises assurent aussi la stabilité du tarif proposé aux abonnés afin d’éviter les mauvaises surprises sur les futures factures. Lorsqu’un nouveau fournisseur est choisi, l’entreprise soumet à ses clients une projection personnalisée pour les dépenses énergétiques. Le client a alors le choix d’accepter ou refuser cette offre s’il ne la juge pas assez intéressante. Ensuite, l’entreprise accompagne les particuliers en leur indiquant comment procéder pour changer de fournisseur. Dans ce modèle économique où les clients ne payent rien, ce sont les fournisseurs d’énergie qui rémunèrent les entreprises intermédiaires en leur versant une contribution dont le montant est fixe afin de garantir la transparence.

Plusieurs campagnes d’achat groupé d’énergie

Wikipower est actuellement l’entreprise la plus développée en France sur le secteur de l’achat groupé d’énergie. Implantée au départ en Belgique, l’entreprise y a déjà mené plus de 130 campagnes d’achats groupés. Wikipower est notamment spécialisée dans la collaboration avec des collectivités locales ; elle accompagne régulièrement des villes et des associations. En 2016, l’entreprise a ainsi lancé sa première campagne d’achat groupé d’énergie à Dijon, en Côte d’Or. En avril dernier, c’est la ville d’Aulnay-sous-Bois qui a décidé de faire confiance à Wikipower pour lancer une campagne auprès de ses habitants.

Exemple de réductions proposées suite à une campagne d’achat groupé d’énergie.

Plus récemment, le site d’immobilier en ligne Seloger.com s’est associé au comparateur d’énergie Selectra pour offrir une nouvelle plateforme d’achat groupé d’énergie. Leur partenariat a vu le jour début 2017 et il est déjà bien avancé : le 19 avril 2017, les offres tarifaires ont été dévoilées. Après avoir dans un premier temps rassemblé une base de données de clients potentiels, la nouvelle plateforme a négocié avec plusieurs entreprises pour obtenir 14% de remise sur l’électricité et 13% de remise sur le gaz par rapport aux tarifs réglementaires. Pour l’électricité, le tarif est garanti pour un an, et pour le gaz la garantie est de trois ans.

Lors de ses deux précédentes opérations, Selectra s’était alliée à l’association Famille de France et avait réussi à intéresser un peu plus de 100 000 clients. Toutefois, seulement un tiers des clients potentiels avait effectivement souscrit à l’offre et changé de fournisseur. En décembre 2016, c’est l’UFC-Que Choisir qui avait lancé une opération d’achat groupé. Cette campagne avait beaucoup mieux fonctionné puisque 272 000 clients s’étaient inscrits et l’offre avait permis d’obtenir une réduction de 17% sur le prix du gaz et de 23% sur le prix de l’électricité.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 19 Août 2014
Les interrogations sur l’éventualité d’un blackout cet hiver sont de plus en plus nombreuses en Belgique. Et pour cause, 4 réacteurs nucléaires seront bientôt aux abonnés absents dans le pays, et cette situation devrait durer plusieurs mois. Face aux pics de consommation…
mar 28 Fév 2017
Engagé dans un processus de numérisation et de digitalisation de son parc de production censé en améliorer les performances, le groupe Engie a annoncé cette semaine la signature avec Schneider Electric d'un nouveau protocole d'accord concernant la gestion des données…
lun 6 Fév 2017
Dans un nouveau rapport sur l'indépendance des réseaux d'énergie en France dont les conclusions ont été détaillées le 3 janvier dernier, la Commission de régulation de l'énergie a salué les efforts entrepris par les distributeurs d'électricité (Enedis) et de gaz (GRDF)…
jeu 13 Fév 2014
 L’électricien français vient de dévoiler le résultat de son exercice 2013. Le chiffre d’affaires est en hausse de près de 5%, notamment en raison d’une météo propice. Les conditions météorologiques ont souvent une incidence directe sur les résultats financiers des…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *