Aux Etats-Unis, les villes et les Etats veulent continuer à lutter contre le changement climatique - L'EnerGeek

Aux Etats-Unis, les villes et les Etats veulent continuer à lutter contre le changement climatique

etats-unis-energies-renouvelables

A l’inverse d’un président et d’un gouvernement fédéral qui ne croient pas à la nécessité de combattre le réchauffement des températures et redonnent la priorité aux industries fossiles les plus polluantes, plusieurs villes et Etats américains veulent poursuivre de leur côté, les efforts entamés avec la communauté internationale. Une trentaine d’Etats ont en effet fixé des normes forçant les compagnies d’électricité à fortement accroître leur part d’énergies renouvelables dans la prochaine décennie, au détriment du charbon et de la politique énergétique de Donald Trump.

Si la Maison-Blanche semble peu concernée par les questions d’ordre climatique et environnemental, ce n’est pas le cas d’un certain nombre de municipalités et d’Etats outre-Atlantique qui comptent bien lutter à leur niveau pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre et le développement des énergies renouvelables. Plusieurs dizaines de communes, de comtés et d’Etats ont exprimé ces derniers mois leur désaccord avec la politique énergétique de Donald Trump, et annoncé leur intention de contraindre la production d’électricité issue des énergies fossiles à l’échelle locale.

Lire aussi : Aux Etats-Unis, 13 grands groupes se positionnent en faveur de l’Accord de Paris

Forcement concernés par ce mouvement, les traditionnels bastions démocrates et pro-environnement de la Californie (ouest) et de New York (nord-est) ne sont toutefois pas les seuls. On y retrouve également des Etats dirigés par des gouverneurs républicains, comme l’Ohio, l’Illinois, le Michigan (est), le Texas (sud) ou l’Iowa (centre). “Ce qui m’a surpris, c’est de voir combien des gouverneurs républicains, avec l’appui des démocrates, parient sur le potentiel de développement économique et d’investissement en embrassant de nouvelles technologies dans l’efficience énergétique et les énergies propres, et ce malgré le fait que l’administration Trump s’en détourne et essaye même de dresser des obstacles”, explique Dick Munson, chargé de la promotion des énergies renouvelables dans le Midwest pour l’ONG Environnemental Defense Fund.

Lire aussi : Accord de Paris : les négociations reprennent à Bonn malgré les hésitations des Etats-Unis

La large mobilisation des élus démocrates et celle plus inattendue des élus républicains au niveau des municipalités, des comtés et des Etats, pourrait permettre à terme de tenir les engagements américains dans l’Accord de Paris, et cela même si l’administration Trump décidait de ne plus coopérer. Rappelons que le Président américain a longtemps menacé de sortir de l’Accord de Paris avant de tempérer sa position. Il devrait prochainement annoncer sa décision alors que l’ensemble des parties signataires sont réunies à Bonn depuis le 8 mai 2017 dans le cadre de nouvelles négociations sur son application.

Crédits photo : TSA

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 21 Avr 2016
Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) participe au projet Power to Gaz Jupiter 1000. L’objectif de l’opération consiste à convertir et stocker des surplus d'électricité sous forme de gaz.   (suite…)
ven 10 Nov 2017
Au lendemain de la polémique créée par le revirement de Nicolas Hulot sur l’énergie nucléaire et l’impossibilité technique de réaliser l’objectif de baisse de l’atome dans notre mix électrique d’ici 2025, une nouvelle étude vient peser dans la balance de l’industrie…
lun 24 Juin 2013
Le 6ème Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque, réalisé par le think tank France territoire solaire avec le cabinet Kurt Salmon, dresse le bilan du photovoltaïque en France et dépeint une filière en crise. Peu de raccordements ont été réalisés. Selon…
jeu 30 Avr 2015
Le Département américain de l'Énergie (DOE) a récemment publié un rapport centré sur l'état des lieux et les perspectives de la filière hydroélectrique des États-Unis. Si le Pays de l'Oncle Sam s'appuie actuellement sur une puissance hydroélectrique de 76,94 GW…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.