La Norvège va construire le 1er cargo électrique autonome - L'EnerGeek

La Norvège va construire le 1er cargo électrique autonome

Alors que le catamaran français Energy Observer, autonome en énergie, propulsé à l’hydrogène et aux énergies renouvelables, se lançait de Saint-Malo le 14 avril 2017, la Norvège voit elle beaucoup plus grand en matière de transport maritime électrique. Plusieurs promoteurs norvégiens ont en effet annoncé mercredi 10 mai, la mise en construction dès 2018 du premier navire cargo 100% électrique et autonome au monde.

Résultat d’un partenariat entre le fabricant d’engrais Yara International et le groupe industriel Kongsberg, ce cargo (baptisé Yara Birkeland) bénéficiera d’une autonomie de plus de 65 milles nautiques (120 kilomètres) et pourra transporter une grosse centaine de conteneurs (entre 3.000 et 3.500 tonnes), à une vitesse de 12 à 15 nœuds. Il livrera des fertilisants entre les ports de Porsgrunn (au sud de la Norvège) et de Brevik et Larvik, à respectivement 8 et 30 milles nautiques de distance, et permettra ainsi d’éviter annuellement près de 40.000 trajets polluants en camion, et le rejet de 678 tonnes de CO2.

Lire aussi : Energy Observer : le premier bateau renouvelable et autonome présenté à Saint-Malo

Tous les jours, plus de 100 trajets de camions diesel sont requis pour transporter des produits de l’usine de Porsgrunn aux ports de Brevik et Larvik, d’où on les expédie à nos clients à travers le monde”, a noté le directeur général de Yara, Svein Tore Holsether, dans un communiqué. “Avec ce nouveau cargo autonome à batterie, nous déplaçons le transport de la route vers la mer et, ce faisant, réduisons le bruit et les émissions de poussières, améliorons la sécurité routière et réduisons les émissions de CO2 et de NOx (oxyde d’azote)”, a-t-il souligné. Rechargé au port en électricité 100% renouvelable, ce premier cargo automne pourrait s’élancer dès 2020.

Lire aussi : La Norvège atteint 100.000 voitures électriques en circulation

Ce projet confirme notamment l’engagement pris par la Norvège en faveur de la mobilité électrique, et cela aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur public. Outre la voiture électrique dont elle est le leader mondial, la Norvège expérimente d’ores et déjà plusieurs ferries électriques dans les fjords au nord du pays.

Crédits photo : Kongsberg

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 21 Sep 2016
La start-up suisse Insolight, filiale de l'EPFL, a développé un prototype de panneaux solaires qui affichent un rendement de 36,4 %, soit deux fois plus que les modèles de panneaux solaires traditionnels en vigueur à l'heure actuelle. Composée de cellules…
mar 17 Juin 2014
Avec les Jeux Olympiques, la Coupe du Monde de football organisée tous les 4 ans par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est l'évènement sportif le plus regardé dans le monde. Depuis le 12 juin, et pendant un mois,…
lun 11 Déc 2017
A l'heure où s'ouvre le One Planet Summit à Boulogne-Billancourt, la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique nécessitent de plus en plus d'investissements en faveur du climat. Mais selon le groupe de réflexion I4CE émanant de la…
jeu 26 Oct 2017
Alors que l'Europe ne dispose à l'heure actuelle que de peu d’acteurs dans la production de batteries pour voitures électriques, la Suède devrait bientôt accueillir la plus grande usine de batteries lithium-ion du Vieux continent, profitant ainsi d'un marché en…

COMMENTAIRES

  • Ce cargo est une belle vitrine pour faire la promotion de la mobilité électrique et l’utilisation d’énergies renouvelables. Il s’agit d’un projet à surveiller de près, sa mise à l’eau sera intéressante.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.