Méthanisation : Ségolène Royal allonge les contrats de rachat de l'électricité de 15 à 20 ans - L'EnerGeek

Méthanisation : Ségolène Royal allonge les contrats de rachat de l’électricité de 15 à 20 ans

Alors que la production de gaz vert reste toujours insuffisante en France pour espérer atteindre les objectifs de la loi de transition énergétique, selon le dernier panorama du gaz renouvelable publié par le SER, le gouvernement a décidé vendredi 24 février d’allonger la durée des contrats d’achat d’électricité produite via la méthanisation de 15 à 20 ans. Le ministère de l’Energie espère ainsi dynamiser la filière biogaz par la promesse d’une meilleure rentabilité des installations.

Présente à l’occasion de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, la ministre de l’Environnement et de l’Energie Ségolène Royal, a rappelé les actions mises en place en faveur du développement de la méthanisation dans le cadre d’un arrêté pris la semaine dernière et publié au Journal Officiel ce dimanche. Les installations qui valorisent le biogaz pourront désormais bénéficier, selon ces nouvelles mesures, d’une durée de contrats d’achat d’électricité rallongée de cinq ans, passant ainsi de 15 à 20 ans.

Lire aussi : La production de biométhane reste toujours insuffisante en France

Aujourd’hui, j’ai pris une décision, qui est parue au Journal officiel, d’allongement des contrats de rachat d’électricité sur les méthaniseurs qui est passée de 15 à 20 ans“, a-t-elle déclaré. “Les méthaniseurs vont devenir encore plus rentables. Ça leur redonne du pouvoir d’achat (aux agriculteurs), et en même temps, ça permet de contribuer à l’accord de Paris sur le climat“, a ajouté la ministre. Dans les faits, l’acheteur d’électricité devra adresser “avant le 30 avril 2017 au producteur concerné un avenant à son contrat d’achat, ou au plus tard deux mois après l’entrée en vigueur du contrat d’achat“.

Lire aussi : Waga Energy réalise une première injection de biogaz issu de déchets ménagers sur le réseau

La méthanisation permet de produire du gaz (à partir de la fermentation de résidus de l’agriculture ou de déchets ménagers notamment) qui peut être ensuite injecté dans le réseau gazier ou être brûlé pour produire de l’électricité. En 2016 la production de biométhane a progressé de 162% en un an pour atteindre 215 gigawattheures (GWh), soit l’équivalent de la consommation de près de 18.000 logements ou 1.000 bus, mais reste encore très loin de l’objectif intermédiaire fixé pour 2018 à 1,7 TWh.

Crédits photo : Jan Nijman

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 19 Mai 2016
Les États-Unis sont aujourd'hui les deuxièmes plus gros consommateurs d'énergie au monde. Depuis 2006 et la révolution des hydrocarbures de schiste, Washington tend vers son indépendance énergétique au prix, cependant, d'un mix électrique fortement carboné (près de 80% de l'électricité…
mar 8 Sep 2015
Si la technologie photovoltaïque poursuit son développement et gagne progressivement en performance, elle reste aujourd'hui confrontée au problème du stockage de l'électricité produite. Un problème auquel  des chercheurs japonais proposent une solution avec leur nouvelle batterie Lithium-ion translucide et rechargeable au…
lun 26 Juin 2017
Producteur historique de gaz et de pétrole, le géant français se rêve désormais en fournisseur d’énergies renouvelables. Après avoir remporté en 2016 un contrat de fourniture d'électricité renouvelable pour plus de 21.000 sites publics dans l'Hexagone, Total poursuit son intégration…
lun 25 Mar 2019
Le 23 mars 2019 est une date symbolique pour l’énergie française. A cette date, la France franchit le cap du « Grey Day » : le jour où la production annuelle d’énergies renouvelables est épuisée. Au contraire d’être un signe…

COMMENTAIRES

  • Veut-on vraiment augmenter les rejets de GES sous prétexte que ce sont des énergies renouvelable ? Tant pis pour le climat !

    Répondre
    • Le bilan de la méthanisation est favorable en matière de rejet de Ges. En outre plus elle se développe plus on améliore encore les techniques et le bilan positif global.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.