En Europe, l'éolien est désormais plus fort que le charbon En Europe, l'éolien est désormais plus fort que le charbon

En Europe, l’éolien est désormais plus fort que le charbon

éolien

Fort d’une nouvelle année exceptionnelle en termes de capacités installées, le parc éolien a dépassé l’an dernier celui des centrales à charbon en Europe. Avec près de 153,7 GW selon le dernier bilan annuel de l’association WindEurope publié jeudi 9 février, il est désormais considéré comme « le second plus grand parc de capacité de production d’électricité en Europe », même si sa production effective et sa part dans le mix énergétique de l’Union restent faibles.

Si les nouvelles capacités éoliennes installées sur le vieux continent en 2016 ont légèrement baissé par rapport à l’année précédente (-3%) avec 12,5 GW (10,9 GW sur terre et 1,56 GW en mer), elles représentent surtout plus de la moitié (51%) de l’ensemble des nouvelles capacités de production de courant mises en service en 2016, toutes énergies confondues. Le parc éolien est même devenu l’année passée « le second plus grand parc de capacité de production d’électricité en Europe » derrière le gaz, affirme l’association WindEurope, qui regroupe les industriels européens du secteur.

Lire aussi : L’éolien devient la 1ère source d’énergie renouvelable d’Europe

« L’énergie éolienne est désormais une énergie bien installée et essentielle à l’approvisionnement électrique de l’Europe. Elle est également mature et importante, totalisant 330.000 emplois et contribuant à hauteur de plusieurs milliards d’euros aux exportations européennes », explique Giles Dickson, président de WindEurope, cité dans un communiqué. Dans le détail, l’Allemagne est restée le premier marché européen pour l’éolien l’an dernier avec 5,4 GW et 44% des nouvelles installations, tandis que cinq autres pays membres battaient leur record de nouvelles installations dont la France (1,6 GW), les Pays-Bas (887 MW), la Finlande (570 MW), l’Irlande (384 MW) et la Lituanie (178 MW).

Lire aussi : 9 pays européens s’allient pour développer l’éolien offshore

Cela étant, une capacité de production élevée ne conduit pas forcement à une production équivalente. Malgré cette deuxième place, l’éolien n’a en effet représenté que 10,4% de la consommation européenne d’électricité (soit légèrement moins qu’en 2015), du fait d’un rendement inférieur aux énergies conventionnelles.

Crédits photo : Maia Eolis

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 26 Déc 2016
Energie renouvelable, locale et respectueuse de l’environnement, la géothermie offre à l'Islande un potentiel considérable de production d’électricité et de chaleur. Le pays dispose en effet de ressources inégalées en la matière et tente de les mettre à profit dans le cadre…
jeu 30 Juil 2015
Avec la Corée du Sud et la France (avec la centrale EDF de la Rance en service depuis près de 50 ans), le Canada et le Royaume-Uni font partie des rares puissances qui ont décidé de se tourner vers l’énergie…
jeu 24 Mar 2016
Après son passage en première lecture au Sénat, le projet de loi sur la liberté de création, l'architecture et le patrimoine (dit projet de loi « CAP ») vient d’être amendé à l’Assemblée nationale. Cette modification, soutenue notamment par les…
jeu 31 Oct 2013
Le groupe Vinci vient de remporter un contrat pour automatiser 29 barrages fluviaux des départements de l’Aisne et de la Meuse.    Pendant les trois prochaines décennies, le groupe de BTP assurera l’exploitation et la maintenance de ces 29 ouvrages,…

COMMENTAIRES

  • Il faudrait surtout faire payer les usages des combustibles fossiles une taxe en rapport avec le préjudice, comme cela avait été préconisé par la commission Rocard à très juste titre.
    L’annonce triomphante de chaque ressource nouvelle de gaz ou de pétrole montre bien que la lutte contre les émissions de CO² n’existe vraiment que dans les paroles, mais pas du tout dans les esprits ni dans les comportements.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *