Ideol signe un protocole d'accord pour 1,5 GW d'éoliennes flottantes au Royaume-Uni - L'EnerGeek

Ideol signe un protocole d’accord pour 1,5 GW d’éoliennes flottantes au Royaume-Uni

éolien

Convaincu du fort potentiel de développement de l’éolien flottant, Ideol a conçu une fondation flottante totalement nouvelle destinée à réduire les coûts de la conception à l’installation et à rendre ainsi l’éolien flottant le plus compétitif possible. Une innovation qui suscite un intérêt grandissant chez les opérateurs en France comme à l’étranger et qui vient justement d’être plébiscitée par le groupe britannique Atlantis Resources. La PME française de La Ciotat a en effet annoncé le 26 janvier dernier la signature d’un protocole d’accord stratégique avec Atlantis Resources visant à développer 1,5 gigawatt de projets éoliens flottants au Royaume-Uni.

Si la filière éolienne offshore se développe rapidement en Europe et promet une capacité de production significative, elle pourrait également faire face très rapidement à de nombreuses difficultés telles que la raréfaction des sites d’accueil, l’augmentation des coûts, ou l’impact sur l’environnement marin et sur les paysages. Fort de ce constat, la société française Ideol a fait le pari de l’éolien flottant et développe depuis 2010 un modèle de fondation unique au monde pour des coûts inférieurs à ceux des autres prototypes en vigueur actuellement.

Lire aussi : Ideol : un dispositif de fondation innovant pour l’éolien flottant

Cette fondation se compose d’une base béton en forme d’anneau carré, calquée sur le monde de l’offshore pétrolier, et offre une meilleure résistance aux ballottements de l’eau. Elle s’adapte à tout type d’éolienne standard, quelles que soient sa taille et sa puissance et démultiplie les zones d’exploitations possibles. « La fondation flottante Ideol, adaptée à la quasi-totalité des côtes britanniques, ouvre de très larges perspectives de développement et d’exploitation des ressources du pays », explique Atlantis.

Le nouveau protocole d’accord signé entre l’opérateur britannique et la société française a pour objectif de mettre en service « une première tranche de 100 MW à l’horizon 2021″, précise Ideol dans un communiqué. Atlantis sera en charge, dans ce cadre, de l’identification et des demandes d’autorisations des sites et de la recherche d’investisseurs tiers, tandis qu’Ideol s’occupera de l’ingénierie technique et fournira les fondations flottantes.

Lire aussi : La première éolienne offshore française mise en service d’ici fin 2017

Actuellement en pleine phase de développement, la société Ideol prévoit de déployer la première éolienne flottante française d’ici la fin de l’année et de lancer prochainement un premier parc pilote en mer Méditerranée. Elle teste également un démonstrateur au Japon.

Crédits photo : Ideol

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 28 Mar 2017
Avec l’essor de l’énergie photovoltaïque  en France, le problème du recyclage des panneaux solaires est devenu une vraie question pour l’avenir de ce secteur énergétique.  Même si la France n’est pas au niveau de ses voisins européens en la matière, les…
lun 24 Avr 2017
A l'instar du groupe EDF en 2016, le français Engie se lance lui aussi sur le marché des énergies renouvelables chinois. L'énergéticien a annoncé avoir signé mardi 18 avril à Shanghai, un accord pour une prise de participation à hauteur…
mar 2 Août 2016
La centrale hydroélectrique de Bazacle, gérée par EDF depuis 1946 et intégrée à l’Unité de production Sud-Ouest de l'énergéticien, fait partie du patrimoine énergétique stratégique de la région et vient de bénéficier d’un investissement de 3 millions d’euros. (suite…)
mar 12 Jan 2016
Alors que la lutte contre le réchauffement climatique est devenue l'objectif de l'ensemble de la communauté internationale, l’Algérie contribue activement à la transition énergétique. Le pays qui dispose pourtant d’importantes réserves d’hydrocarbures veut désormais développer l’industrie photovoltaïque pour assurer sa production…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *