L'AIE appelle la Pologne à plus d'efforts dans les énergies propres - L'EnerGeek

L’AIE appelle la Pologne à plus d’efforts dans les énergies propres

énergies propres

Bien qu’encourageante, la première obligation verte d’Etat lancée au mois de décembre par le gouvernement polonais cache une réalité toute autre pour ce pays d’Europe de l’est. La Pologne reste en effet très attachée à l’exploitation du charbon dans sa production énergétique, suscitant les inquiétudes de l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Dans un rapport publié le 25 janvier dernier, l’institution internationale lance un appel au gouvernement polonais en faveur d’un mix énergétique plus propre et plus durable. L’AIE y expose notamment une nouvelle stratégie énergétique que la Pologne devrait appliquer “sans tarder” afin de réduire sa dépendance au charbon.

Lire aussi : La Pologne, premier pays émetteur d’obligations vertes au monde

La nouvelle stratégie d’énergie va demander des investissements significatifs pour réduire la part des centrales électriques à charbon et augmenter la part de l’énergie à faible teneur en carbone, y compris dans l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables”, a déclaré Fatih Birol, le Directeur exécutif de l’AIE, cité dans un communiqué. Elle devra à la fois donner la priorité à la sécurité énergétique du pays à long terme, et contribuer à la réduction des émissions des gaz à effet de serre et de la pollution atmosphérique, à la croissance du rendement énergétique et à la décarbonisation dans les transports.

Lire aussi : En Pologne, les éoliennes servent d’alternative au charbon

Problème, si la Pologne fait effectivement partie des pays les plus pollués d’Europe, elle semble malgré tout très attachée à ses ressources en charbon qui constituent, selon le gouvernement conservateur, une véritable richesse nationale. A l’heure actuelle, 81% de l’électricité en Pologne, pays de 38 millions d’habitants, est produit à partir de la houille et du lignite, dont les réserves pourraient couvrir les besoins du pays pendant 150 ans, selon des estimations.

Crédits photo : Tomasz Krzykała

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 29 Sep 2017
Producteurs d’une électricité à la fois fiable, propre et abordable, les grands barrages hydrauliques français font partie du patrimoine historique et industriel local, et doivent s'assurer de la préservation des quantités et de la qualité des ressources en eau utilisées.…
lun 13 Jan 2014
A la suite de la publication de la loi du 2 janvier et du "choc des simplifications" voulu par le Président François Hollande, le "permis unique" va être expérimenté par le gouvernement afin d'accélérer l'installation d'éoliennes terrestres, de centrales hydroélectriques…
mar 28 Juin 2016
Les pays d’Afrique se tournent de plus en plus vers l’énergie solaire pour répondre aux besoins croissants de leur population en électricité. Une opportunité pour les entreprises françaises, comme l’explique la directrice Afrique et Moyen-Orient d’EDF, Valérie Levkov. (suite…)
mar 4 Déc 2018
Le Qatar a annoncé lundi 3 décembre 2018 qu’il quittait l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Un coup de tonnerre dans le monde de l’énergie dont les répercussions ne devraient pourtant être que marginales. En effet, le Qatar fait…

COMMENTAIRES

  • Très bonne étude également sur toute l’Europe de l’Est dont l’Ukraine par l’Irena :

    http://www.irena.org/menu/index.aspx?mnu=Subcat&PriMenuID=36&CatID=141&SubcatID=3801

    Si Poutine (on peut rêver) arrête de corrompre des politiciens et financer des partis politiques séparatistes en Europe via notamment Gazprom et Rosatom pour rendre ces pays dépendants, çà pourrait avancer plus favorablement vers l’indépendance de ces pays et le meilleur mix énergétique possible !

    A ce propos on se saura sans doute jamais dans le détail a qui ont été vendues les autres actions Rosneft hormis les parts officielles et où sont allés l’ensemble des fonds, mais par expérience on peut en avoir une idée et ce n’est certainement pas dans la poche des russes !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.