Le nucléaire contribue à préserver la biodiversité selon le CNRS - L'EnerGeek

Le nucléaire contribue à préserver la biodiversité selon le CNRS

EcologieCNRSPour le chercheur du Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), Franck Courchamp, l’énergie atomique est une solution d’avenir. En effet, il considère que le nucléaire nous permet non seulement de supprimer le CO2 de notre mix énergétique mais aussi de préserver la biodiversité…  

Dans une tribune publiée par Boris Le Ngoc sur le site de la Société Française de l’Energie Nucléaire (SFEN), on découvre un peu plus le parcours du directeur de recherche de l’Institut national écologie et environnement du CNRS. Franck Courchamp, également auteur du livre l’écologie pour les nuls, s’intéresse particulièrement aux « impacts de l’homme sur les écosystèmes et les espèces ».

En 2014, il a d’ailleurs accepté de présenter les travaux de ses collègues australiens, Barry Brook et Corey Bradshaw, qui évaluaient l’impact de chaque énergie sur la faune et la flore. Ainsi explique-t-il, « ils ont démontré, chiffres à l’appui, que le nucléaire est, avec l’éolien, l’énergie la plus respectueuse de la biodiversité suivant un rapport coût/bénéfice ».

Lire aussi – Le secteur de l’énergie tente de s’adapter aux exigences de la biodiversité

C’est pourquoi, alors qu’on assiste de nos jours à l’extinction de masse la plus brutale jamais enregistrée – avec en moyenne une dizaine d’espèces qui disparait chaque jour – il ne faut écarter aucune solution ! D’ailleurs, face à ce phénomène extrêmement préoccupant, il plaide pour recourir au nucléaire comme une énergie de transition, pour « passer à un mix entièrement renouvelable en stoppant au plus vite les émissions de CO2 ».

Lire aussi – La Fête de la Nature célèbre la biodiversité

Effectivement, il y a urgence : huit mois après la fin de la COP21, l’avocat spécialisé dans le droit de l’environnement, Arnaud Gossement, rappelle sur Twitter que seuls 22 Etats (représentant – de 1% des émissions de GES)  ont ratifié l’Accord de Paris…

Lire aussi – L’après COP21 vue par l’Institut Montaigne

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
ven 9 Fév 2018
Après une visite de trois jours à Fessenheim vers le 20 janvier 2018, c’est à Bure dans la Meuse, sur le site du futur centre de stockage géologique de déchets nucléaires, que se rendait lundi 29 janvier 2018, le secrétaire…
jeu 9 Août 2018
En 2003, la Belgique était l'un des tout premiers pays de l'Union Européenne à décider de sortir de l'énergie nucléaire. Mais quinze ans après, les réacteurs nucléaires belges sont toujours en activité... et la sortie du nucléaire n'est pas encore…
mar 6 Mai 2014
La France et le Japon ont signé, lundi 5 mai, un accord de coopération dans le domaine de l'énergie nucléaire. Un partenariat mis en place dans le cadre de la visite officielle à Paris de Shinzo Abe, premier ministre japonais,…
mar 22 Août 2017
Malgré toutes les bonnes volontés affichées lors des dernières conférences climatiques internationales, les énergies renouvelables font encore pâle figure face au maintien des énergies fossiles dans le mix énergétique mondial, et progressent bien trop lentement pour enrayer l'augmentation globale de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.