Et les pays les plus vertueux en termes d'efficacité énergétique sont... - L'EnerGeek

Et les pays les plus vertueux en termes d’efficacité énergétique sont…

classement_efficacité_énergétique_photo_ACEEELa troisième édition du rapport “International Energy Efficiency Scorecard” publiée le mercredi 20 juillet dernier par l’ONG américaine ACEEE (l’American council for an Energy-Efficent Economy), fait une nouvelle fois état des efforts réalisés par les pays les plus énergivores en matière d’efficacité et d’économies d’énergie. Selon ce classement, l’Allemagne serait aujourd’hui le pays le plus enclin à promouvoir l’efficacité énergétique dans son processus de mutation vers une économie durable et sobre en carbone.

L’efficacité énergétique ou comment maîtriser la hausse des besoins en énergie

La maîtrise de la demande en énergie est l’un des défis majeurs pour nos sociétés modernes confrontées à la menace du changement climatique, et l’efficacité énergétique constitue dans ce cadre une des clés pour endiguer les émissions de gaz à effet de serre et assurer toujours plus de services tout en consommant le moins possible d’énergie.

Le secteur du bâtiment (domestique et industriel) est particulièrement visé ici puisqu’il est responsable de plus de 70 % des consommations d’énergie. Or, un bâtiment justifiant d’une bonne efficacité énergétique est un bâtiment qui vise l’équilibre entre production et consommation d’énergie. L’objectif des mesures d’efficacité énergétique est donc d’y intégrer des solutions permettant l’optimisation des consommations sans incidence sur le confort des utilisateurs et occupants, ni compromis sur les capacités techniques propres à son activité.

De manière générale, l’ensemble des services énergétiques tels que les réseaux de chaleur et de froid, l’éclairage, la mobilité électrique ou la gestion des flux énergétiques (gaz, électricité, vapeur, air comprimé) sont devenus en quelques années un secteur stratégique et de nombreux pays industrialisés s’intéressent désormais aux gains possibles dans ce domaine afin d’atténuer une augmentation des consommations énergétiques inéluctables dans les décennies à venir.

Lire aussi : Efficacité énergétique : vers un retour en grâce des ampoules à incandescence ?

Comme l’explique Steven Nadel, directeur exécutif d’ACEEE, “l’efficacité énergétique est souvent le moyen le moins coûteux de satisfaire la nouvelle demande d’énergie. Les gouvernements qui encouragent de tels investissements permettent non seulement d’économiser l’argent des citoyens mais ils réduisent aussi la pollution et la dépendance vis-à-vis des importations”.

L’Allemagne en tête, la France au pied du podium

Cela étant, les mesures d’efficacité énergétiques sont loin d’être homogènes selon les régions du monde et certains pays sont aujourd’hui très en avance dans ce secteur. Selon le classement effectué par l’organisation non gouvernementale américaine ACEEE et qui passe en revue les performances des 23 pays développés les plus “énergivores” de la planète, l’Allemagne serait aujourd’hui le pays le plus efficace d’un point de vue énergétique. Il est suivi du couple Italie/Japon (ex-aequo) puis de la France.

“L’Allemagne a décroché la première place dans notre classement cette année avec un score de 73,5 / 100, tandis que l’Italie et le Japon sont à égalité pour la deuxième place avec un score de 68,5, note l’ONG. La France est 4e avec 67,5 points, la Chine 6e (64 points), les Etats-Unis (61,5 pts) pointent à la 9e place”. L’Inde est le premier pays sous la barre des 50 points et est suivi par la Turquie, l’Australie, la Russie, l’Indonésie, le Mexique ou encore le Brésil et l’Arabie saoudite.

Au total, ces 23 pays représentaient à eux seuls 75 % de l’énergie consommée sur la planète et plus de 8 0% du produit intérieur brut (PIB) mondial en 2013. Ils ont été jugés selon plus de 35 critères répartis dans quatre grandes catégories (bâtiment, industrie, transports et politique énergétique nationale), chacune équivalente à 25 points maximum pour une note totale de 100 points.

“Nous sommes heureux que l’ACEEE reconnaisse nos efforts. Nous continuerons à les intensifier car il reste un long chemin à parcourir avant d’atteindre l’objectif que nous nous sommes fixé : réduire la demande énergétique de 50 % d’ici à en 2050”, a réagi Georg Maue au nom du ministère allemand de l’Energie.

Lire aussi : Succès en demi-teinte pour les énergies vertes allemandes

Crédits photo : ACEEE

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
ven 1 Mar 2024
La Chine, première émettrice mondiale de gaz à effet de serre, s'est engagée à atteindre la neutralité carbone avant 2060, alignant ses ambitions sur l'Accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C. Cette ambition nécessite…
jeu 16 Fév 2023
Ce sont 2900 emplois qui seront créés en 2023 par Enedis, afin de bâtir « la nouvelle France électrique des régions ». Pour la première fois depuis cinq ans, les effectifs d’Enedis vont augmenter, après des années de plans d’économies et de…
L'Australie vise à prendre la tête dans le domaine des énergies renouvelables. Mardi 14 mai 2024, le ministre des Finances, Jim Chalmers, a dévoilé le budget prévu par le pays pour développer les énergies propres sur son territoire pour l'exercice…
ven 7 Juin 2024
La gestion de l’eau est devenue un enjeu majeur, surtout pour les communes du sud de la France. À Toulouse, le prix de l’eau vient d’exploser. Objectif : inciter les habitants à faire des économies. Le prix de l’eau va…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.