Efficacité énergétique : vers un retour en grâce des ampoules à incandescence ? - L'EnerGeek

Efficacité énergétique : vers un retour en grâce des ampoules à incandescence ?

ampoule_efficaicté_énergétique_photo_renierLongtemps stigmatisées pour leur déperdition d’énergie en comparaison aux ampoules Led plus économes, les ampoules à filament pourraient bien revenir sur le devant de la scène. Une étude réalisée par des scientifiques américains démontre en effet comment recycler la lumière perdue sous forme de chaleur pour augmenter de manière significative l’efficacité énergétique de ces ampoules, et leur permettre de concurrencer à nouveau les modèles actuels.

Exploiter la chaleur des ampoules à filament

Si le système du filament parcouru par un courant, caractéristique des ampoules à incandescence, génère de la lumière, il engendre également une grosse déperdition d’énergie sous la forme de chaleur. Une raison pour laquelle ces ampoules ont été retirées du marché français le 31 décembre 2012 et remplacées par des ampoules fluorescentes (CFL) et des ampoules Led. Ces dernières sont certes plus chères à l’achat mais consomment très peu d’énergie. Une ampoule incandescente de 40 W par exemple est aussi lumineuse qu’une version fluorescente de 15 W et une version LED de 7W.

“Lorsque 20 photons sont émis par une lampe à incandescence, 1 seul est visible à l’œil humain et les 19 autres sont gaspillés en chaleur”, explique Peter Bermel, professeur adjoint à l’université de Purdue aux Etats-Unis. Un manque d’efficacité énergétique problématique pour lequel ce professeur propose désormais une alternative.

Selon un article publié dans la revue Nature Nanotechnology, son équipe de recherche de l’université de Purdue, dans l’Indiana, en collaboration avec le Massachussets Institute of Technology (MIT), serait en effet parvenue à concevoir une ampoule capable de “manger” la chaleur qu’elle dégage afin de la transformer en énergie, et d’augmenter ainsi considérablement son efficacité énergétique.

Des ampoules potentiellement plus performantes que les Led

Dans les faits, ces ampoules nouvelle génération contiennent comme les anciens modèles un filament métallique chauffé, qui émet un peu de lumière et beaucoup de chaleur, à la différence près qu’elles empêchent la dispersion de cette chaleur. Elles sont pour cela équipées d’un filtre constitué de plusieurs couches de matériaux tels que le dioxyde de silicium ou le dioxyde detantale, et permettent de laisser passer le photon de lumière visible et de renvoyer vers le filament les 19 photons de rayonnement infrarouge. Ces derniers participent alors à l’échauffement du filament.

Si le premier prototype élaboré par l’équipe atteignait les 6,6 % de rendement lumineux, leurs simulations numériques leur permettent d’ores et déjà d’espérer atteindre les 40 %. Des résultats enthousiasmants à comparer avec les 3 % des lampes à incandescence classiques, les 15 % des lampes fluocompactes, ou les 29% de rendement lumineux proposés par les Led les plus performantes actuellement en développement.

Crédits photo : Renier

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
L’OCDE vient de publier ses « examens environnementaux », dans lesquels une partie entière est consacrée aux objectifs de la France. D’après les experts de l’organisation internationale, qui se sont intéressés aux politiques publiques appliquées au cours des dix dernières…
lun 1 Juil 2013
RTE, le gestionnaire du Réseau de Transport de l'Electricité, a expérimenté l'année dernière l' "effacement de la consommation" en Bretagne. Ce système avait alors très bien fonctionné, et RTE compte réitérer ce dispositif l'hiver prochain. "L'effacement de la consommation" consiste,…
mer 4 Août 2021
Malgré l'impact économique de la crise sanitaire mondiale, Tesla affiche des résultats positifs. La firme américaine vient de publier ses résultats pour le second trimestre 2021. Le constructeur de voitures électriques se prépare à entrer dans une nouvelle phase de…
mar 25 Fév 2014
Le Réseau de transport d’électricité (RTE) a publié son aperçu mensuel sur l’énergie électrique du mois de janvier, jeudi 13 février, sur son site internet. Les températures douces ont fait reculer la pointe de consommation à 82,3 gigawatts (GW). C’est…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.