Méditourbe, "usine à énergie positive" et plus grande toiture solaire industrielle de France - L'EnerGeek

Méditourbe, “usine à énergie positive” et plus grande toiture solaire industrielle de France

panneau_solaire_photo_MariaGodfridaC’est dans la commune portuaire de Port-Saint-Louis-du-Rhône, située dans les Bouches-du-Rhône, qu’a été inaugurée fin juin dernier la plus grande toiture photovoltaïque industrielle de France. Ce nouveau site de production d’énergie solaire est issu de la collaboration entre le producteur de fertilisant Méditourbe, soucieux de réduire l’empreinte carbone liée à son activité, et le constructeur de centrales solaire Cap Vert Énergie. Zoom sur une usine à énergie positive made in France.

5,3 hectares de panneaux solaires…

Le terminal tourbier, implanté par Méditourbe en bordure de Méditerranée en 1997, est un des plus grand du sud de l’Europe. Avec une production annuelle de 140.000 mètres cubes de terreau, il génère un chiffre d’affaires qui avoisine les 5 millions d’euros, et le volume de production est appelé à doubler au cours des prochaines années.

Face à la bonne santé de l’entreprise, ainsi qu’à ses bonnes perspectives d’évolution, la prise en compte des enjeux environnementaux semblait primordiale aux yeux de ses fondateurs. “Notre volonté est de répondre aux besoins environnementaux et énergétiques des entreprises grâce à la production d’énergies renouvelables. La combinaison d’un besoin industriel et de la production électrique contribue à développer le modèle de production décentralisée d’énergie à proximité des sites de consommation dans lequel nous croyons”, explique notamment Pierre de Froidefond.

Lire aussi : Que contient l’appel d’offres sur l’autoconsommation lancé par le gouvernement ?

C’est ainsi qu’a germé il y a sept ans l’idée de recouvrir les toits du terminal de Méditourbe de panneaux solaires. Composée de 28 bâtiments en acier, la zone de production et de stockage de la société a permis de déployer plus de 25.000 modules photovoltaïques allemands Solarwood, sur une surface de 5,3 hectares. Ce qui en fait la plus grande toiture solaire industrielle selon ses promoteurs.

… pour une centrale en toiture de 6,7 MW

Les bâtiments gris en acier de Méditourbe ont pour fonction de limiter les envols de poussière de tourbe provoqués par le mistral. Désormais, grâce à une centrale solaire de 6,7 MW, ils permettent de produire suffisamment d’électricité pour couvrir la consommation de près de 7.400 habitants de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Soit “presque la population de Port-Saint-Louis” selon les responsables du projet.

Mais avant de déployer ces panneaux solaires, les bâtiments ont dû être consolidés. “Ces bâtiments n’ont pas de poteaux intermédiaires pour faciliter le travail des engins. On a aussi dû mettre des pieux de 13 mètres de profondeur pour stabiliser la structure sur le sol limoneux”.

Le projet a ainsi nécessité plus de 15 millions d’euros d’investissement – une somme issue des fonds propres de Méditourbe. “Depuis le début, on veut mener ce projet pour couvrir notre activité, alors que d’autres construisent parce qu’on leur rachète de l’électricité en se demandant ce qu’ils vont faire dessous. Aujourd’hui nous sommes une usine à énergie positive”, déclare Hervé Aubert, un autre des fondateurs de Méditourbe pour qui le projet préfigure sans aucun doute “un modèle à venir pour les toitures industrielles”.

Lire aussi : Energies renouvelables, croissance, emploi : que dit la dernière étude prospective de l’Ademe ?

Crédit photo : MariaGodfrida

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
L'augmentation du coût de l'énergie et l'inflation poussent de nombreux ménages français à prendre des mesures drastiques pour réduire leur facture de chauffage. Huit Français sur dix ont réduit leur chauffage pendant l'hiver La sobriété énergétique est-elle un choix ?…
Mauvaise nouvelle pour les propriétaires de voitures électriques. Plusieurs sénateurs ont déposé un amendement visant à introduire, dès 2025, une taxe pour tous les véhicules dont le poids dépasse un certain seuil. Voitures électriques : un malus poids dès 2025…
La République tchèque prend également le pas de la transition énergétique. Cette dernière vient de révéler son projet de gigafactory de batteries pour voitures électriques le jeudi 7 mars 2024.   Un projet de gigafactory de batteries à 7,9 milliards…
jeu 9 Nov 2023
Qui aurait cru qu'une hypercar électrique pourrait révolutionner la course à reculons ? La Rimac Nevera vient de le prouver en pulvérisant le record de vitesse en marche arrière, atteignant une vitesse vertigineuse. Rimac Nevara : un sprint à 275…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.