La Vendée, premier chantier d'application pour la route solaire Wattway - L'EnerGeek

La Vendée, premier chantier d’application pour la route solaire Wattway

route_solaire_Wattway_photo_Colas_Joachim_BertrandTransformer les milliers de routes qui jalonnent le territoire français en autant de centrales de production électrique, c’est l’ambition de la société Colas, filiale du groupe Bouygues, qui teste depuis le début du mois de juin sa technologie de route solaire dans le cadre du plan “Vendée Energies Nouvelles”. Soutenu par le département, ce premier site pilote s’inscrit dans une politique de transition énergétique et de soutien au développement de la voiture électrique.

Wattway, un revêtement routier solaire innovant

Pensée et conçue par la société française Colas en collaboration avec l’Institut National de l’Energie Solaire (Ines), la technologie Wattway aura nécessité plus de cinq années de recherche et se présente sous formes de dalles directement applicables sur la chaussée.

Ces dalles comprennent des cellules photovoltaïques enrobées dans un substrat multicouche suffisamment translucides pour laisser passer la lumière du soleil et suffisamment résistantes pour supporter la circulation des poids lourds. Connectées à un boîtier latéral en sous-face intégrant les composants de sûreté électrique, les dalles sont adaptables aux routes du monde entier et ne nécessitent donc aucun travaux de génie civil pour être installées.

Très fin (quelques millimètres d’épaisseur) et à la fois résistant et antidérapant, ce revêtement permet alors de conférer une nouvelle fonction de production d’électricité propre et renouvelable à la route, sans pour autant influer sur sa fonction première de support à la mobilité. Selon les ingénieurs du groupe Colas, une portion de route équipée de ces dalles ne nécessiterait pas plus d’entretien qu’une voirie traditionnelle et durerait entre de 15 à 20 ans.

Un premier site pilote en Vendée

Très prometteuse au regard des milliers de kilomètres de routes et de bitume qui couvrent le territoire français, cette technologie a débuté ce mois-ci sa première phase d’évaluation de ses usages dans le cadre d’un projet pilote développé en Vendée et installé sur le parking de Vendéspace à la Roche-sur-Yon. Ce revêtement spécifique est composé de 42 dalles recouvrant 50 m² de chaussée, et alimente une station de recharge pour voitures électriques grâce à une production de 6 300 kWh/an.

Ce projet constitue à l’heure actuelle le premier chantier d’application Wattway parmi une centaine à venir en France et dans le monde d’ici la fin de l’année 2017, et s’inscrit dans le cadre du plan “Vendée Energies Nouvelles” destiné à favoriser les projets de transition énergétique dans le département. Il permettra notamment de capter l’énergie solaire pour produire 50% de l’énergie électrique consommée en Vendée, de sensibiliser les Vendéens aux économies d’énergies et développer l’éco-mobilité.

Comme l’explique Jean-Charles Broizat, Directeur de Wattway, “durant cette étape du développement de Wattway, les chantiers d’application nous permettront d’expérimenter des usages de cette technologie de rupture. Nous allons ainsi tester différentes architectures de réseaux électriques alliés à des applications concrètes utilisant l’énergie produite par Wattway”.

Crédits photo : Colas – Joachim Bertrand

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
mer 1 Mar 2017
Intégrant pour la première fois en France une procédure de dialogue concurrentiel permettant aux candidats potentiels de s'informer sur le cahier des charges, le troisième appel d'offres consacré au parc éolien offshore de Dunkerque, a vu sa date limite repoussée…
sam 13 Mai 2017
Le 20 janvier 2017, l'école des Mines située à Albi a inauguré en grandes pompes sa toute nouvelle plateforme de recherche nommée Valthéra. Un outil de recherche et développement qui vient renforcer les capacités de l'école et qui doit permettre…
mar 16 Oct 2018
Mis entre parenthèses depuis plusieurs mois du fait des incertitudes qui pesaient sur la filière éolienne offshore française, le projet havrais d’usines d’éoliennes devrait finalement se concrétiser. Le groupe Siemens Gamesa et le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) ont…
lun 29 Oct 2018
Si les nouvelles directives européennes et gouvernementales réglementant l'exploitation des rivières dans le sens d'une protection croissante de la biodiversité, contraignent logiquement le développement de la filière hydroélectrique, les canalisations artificielles offrent quant à elles un potentiel certain pour l’installation…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.