Le démantèlement d’Areva relance-t-il le nucléaire français ? - L'EnerGeek

Le démantèlement d’Areva relance-t-il le nucléaire français ?

En 2017, le groupe Areva aura disparu et la filière nucléaire française sera relancée. Le groupe va être renommé « NewCo » et se recentrer sur le combustible ainsi que le traitement des déchets radioactifs, tandis qu’il va bénéficier de 8 milliards d’euros pour assurer son développement.

Afin de créer Areva en 2001, deux entités avaient fusionné : la Cogema et Framatom. Confiée à Anne Lauvergeon, l’entreprise était rapidement devenue un symbole de l’industrie française qui s’exporte, avant d’incarner finalement les difficultés de la filière tricolore.

Pour tourner définitivement la page de cette aventure industrielle, l’Etat a donc décidé de remettre la main à la poche avant de diviser le groupe. Ainsi, l’activité réacteurs (Areva NP) passera sous le contrôle d’EDF contre 1,3  milliard d’euros – espéré -, explique l’Agence économique et financière (AGEFI).

Toutefois, selon le directeur financier du groupe, Stéphane Loiteau, même avec « 8 milliards d’euros d’argent frais (…) l’opération “il faut sauver le soldat Areva” équivaudra au démantèlement de l’empire nucléaire par Anne Lauvergeon ». Encourageant.

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
lun 17 Déc 2018
L’EPR de Taishan, en Chine, est officiellement le premier réacteur de cette technologie à entrer en service. Porté en France par EDF, l’EPR a entamé sa phase d’exploitation commerciale au terme d’un processus de construction qui a débuté en 2009.…
lun 13 Avr 2015
Malgré les aléas du calendriers, le chantier du projet ITER opéré sur le site de Cadarache à Saint-Paul-lès-Durance dans les Bouches-du-Rhône, devrait finalement entrer d'ici quelque semaines dans une nouvelle phase déterminante. Le conseil ITER prévoit en effet d'entamer très…
ven 9 Oct 2020
Ce 8 octobre 2020, le quotidien Les Echos a révélé que le gouvernement français et la Commission Européenne s'étaient donné deux mois pour trouver un accord sur la refonte de l'Arenh et, par conséquent, sur l'avenir d'EDF et sa réorganisation…
L’objectif du Pakistan est de mettre fin aux coupures de courant à répétition qui frappent le pays et de réduire le déficit énergétique, qui est de plus de 4000 mégawatts. Pour cela, le gouvernement a opté pour différentes solutions. Tout d’abord, une…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.