Pour Shinzo Abe, le Japon ne peut pas se passer de nucléaire - L'EnerGeek

Pour Shinzo Abe, le Japon ne peut pas se passer de nucléaire

nucleaire-japon-tsunamiA l’occasion du cinquième anniversaire de la catastrophe de Fukushima, le Premier ministre japonnais, Shinzo Abe, a rappelé son attachement à l’énergie nucléaire. Alors que deux réacteurs ont déjà été relancés, l’archipel compte effectivement sur l’atome afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 26 % entre 2013 et 2030.

Au cours d’une conférence de presse, le chef du gouvernement japonais a confirmé son intention de remettre en marche le parc nucléaire du pays. En effet, « notre pays pauvre en ressources ne peut se passer de l’énergie nucléaire pour se garantir un approvisionnement régulier en énergie, tout en tenant compte des considérations économiques et du changement climatique » a-t-il déclaré.

Sur les 43 réacteurs potentiellement exploitables, seulement deux sont actuellement en activité. Alors que la Justice nippone vient d’empêcher la relance des unités Takahama 3 et 4, le responsable politique a également souhaité souligner que « l’Autorité de régulation nucléaire a jugé conformes ces réacteurs à ses normes de sûreté qui sont les plus sévères du monde, sur la base de critères techniques et scientifiques ».

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mer 22 Mar 2017
Annoncée depuis plusieurs semaines dans le cadre du plan de sauvetage du groupe industriel Areva, la participation des entreprises japonaises Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) au capital de la nouvelle entité NewCo est finalement entrée…
ven 23 Oct 2015
Le centre de production nucléaire de Chinon en Indre-et-Loire inaugurait la semaine dernière le tout nouveau laboratoire intégré d'expertise des matériaux de production nucléaire. Baptisée Lidec, cette installation nouvelle génération assurera des missions de maintenance et de suivi des équipements…
jeu 30 Jan 2020
Ce mercredi 29 janvier 2020, l'Assemblée Nationale a mis en place une mission d'information sur le suivi de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, qui démarrera dans quelques jours. La mission sera présidée par le député du Haut-Rhin…
jeu 1 Août 2013
A l’occasion de la présentation des résultats financiers d’EDF, Henri Proglio a démenti la rumeur véhiculée par le Nouvel Observateur selon laquelle le coût des grands travaux du parc nucléaire français se chiffrerait à 70 milliards d’euros. Selon le PDG…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.