Une puce solaire pour éviter de laisser sa fenêtre ouverte - L'EnerGeek

Une puce solaire pour éviter de laisser sa fenêtre ouverte

fenetre_neige_photo_Sharon MollerusL’institut de recherche allemand Fraunhofer-Gesellschaft, implanté dans l’Est de l’Allemagne, dans la commune de Duisbourg, a développé un nouveau dispositif qui alerte les occupants d’une habitation lorsqu’une ou plusieurs fenêtres sont laissées ouvertes par mégarde. L’originalité de ce dispositif, idéal pour les personnes un peu étourdies ou pressées, est d’assurer son autonomie énergétique grâce à aux cellules photovoltaïques qui recouvrent sa surface.

Ouvrir ses fenêtres pour aérer la pièce d’un air frais et matinal, c’est bien. Penser à refermer ces mêmes fenêtres lorsque l’on part au travail, c’est encore mieux. De nombreux systèmes d’alertes existent déjà pour indiquer qu’une fenêtre est restée ouverte lorsque vous quittez votre logement. Ces systèmes sont cependant souvent onéreux et peu pratiques car ils nécessitent l’installation de câbles d’alimentation pour fonctionner.

Pour pallier ces désagréments de manière éco-responsable, l’institut Fraunhofer-Gesellschaft a mis au point un système d’alerte basé sur l’utilisation d’une petite puce photovoltaïque autonome et sans fil.

Avec ses mensurations minuscules (à peine 10 millimètres de large), cette puce se place dans la traverse basse du dormant d’une fenêtre. Peu énergivore, elle fonctionne de manière totalement autonome et sans fil grâce au petit panneau solaire qui recouvre sa surface et qui lui permet de se recharger automatiquement grâce à la lumière du soleil.

Un capteur et un accéléromètre sont en charge de veiller et de récolter des données liées à la fenêtre sur laquelle elle est installée. Elle peut donc prévenir le propriétaire lorsqu’il quitte son logement en laissant une fenêtre ouverte. Mieux, elle est capable de faire la différence entre un choc provoqué par un ballon de foot et un choc provoqué par un pied de biche : elle fait donc également office d’alarme anti-intrusion.

Peu couteuse à produire, cette innovation qui est encore au stade de prototype affiche une autonomie de 30 heures dans la pénombre. Ses concepteurs, qui n’ont pas encore prévu de la produire à grande échelle, espèrent encore augmenter l’autonomie du dispositif dans les mois à venir. Leur objectif : 2 semaines d’autonomie.

Crédit photo : Sharon Mollerus

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
mer 18 Oct 2017
Le Syndicat national du chauffage urbain (SNCU), soutenu par l'association Amorce (regroupant notamment collectivités et entreprises), a interpellé le gouvernement dans le cadre d’un communiqué publié vendredi 13 octobre dernier. Inquiets des nouvelles orientations budgétaires de l’Etat présentées dans le…
jeu 5 Oct 2017
Saisie par plusieurs associations anti-éoliennes, la Cour administrative d'appel de Nantes a rejeté, lundi 2 octobre 2017, l'ensemble des recours visant à faire annuler l'autorisation d'exploiter un parc de 75 éoliennes en mer au large de Courseulles-sur-Mer (Calvados) et des…
ven 16 Fév 2018
A l’instar de l’éolien offshore, dont les capacités de production en Europe ont augmenté de 25% l’année dernier, la filière éolienne dans son ensemble a connu une année 2017 exceptionnelle. Selon un nouveau bilan annuel de l’association WindEurope, publié mardi…
lun 27 Nov 2017
Plus discrète que l’Allemagne en ce qui concerne sa transition énergétique, l’Italie n’en est pas moins un pays qui a investi depuis plus d’une dizaine d’années dans les énergies renouvelables… avec des résultats spectaculaires à la clé. En l’espace de…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.