Mix électrique : l’éolien et le solaire devancent le thermique - L'EnerGeek

Mix électrique : l’éolien et le solaire devancent le thermique

OLYMPUS DIGITAL CAMERASelon Hervé Mignon, directeur de Réseau de transport d’électricité (RTE), « nous sommes cette année en face d’une inflexion profonde, qui correspond aussi à un changement structurel du parc de production français ». Cette dynamique nouvelle confirme la montée en puissance des énergies renouvelables (EnR) hors hydraulique, au détriment des énergies thermiques (gaz, charbon, fioul).

Ainsi, selon Le Figaro, sur le premier semestre 2014, alors que le thermique a assuré 4,7% de la production électrique française, les EnR hors hydraulique l’ont dépassé avec une part de 5,7% du mix électrique. Une évolution qui ne fait que confirmer les trajectoires opposées des deux sources d’électricité : sur la même période en 2013, le thermique comptait pour 8,7% du mix contre 4,5% pour les EnR sans hydroélectricité. En tout le recours au gaz a baissé de 48%, celui au fioul de 46% et celui au charbon de 59%.

Il s’agit d’une première en France : jamais avant les EnR hors hydraulique n’avait pesées plus lourd que le thermique dans le mix électrique. Ce phénomène est lié à plusieurs facteurs : une météo plutôt chaude, une consommation d’électricité globalement en baisse et une production d’électricité d’origine renouvelable qui continue de grimper, en France comme ailleurs.

Ces chiffres ont d’ailleurs poussé les opérateurs de centrales thermiques, comme GDF Suez, à mettre sous cocon (à l’arrêt) des unités de production d’électricité à cycle combiné gaz. Il convient tout de même de ne pas enterrer la filière thermique trop tôt, car celle-ci est souvent mise à contribution pendant les périodes de pics de consommation, qui surviennent principalement en hiver. En effet, les centrales à gaz/charbon/fioul ont le mérite d’être des énergies non-intermittentes (contrairement à l’éolien et au solaire) et facile à activer rapidement. À noter enfin la prédominance de l’énergie atomique dans le mix électrique hexagonal avec 79% de la production électrique en juin 2014, son plus haut taux de fourniture sur un mois depuis 2011.

Crédits photo : Armin Kübelbeck

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 12 Juin 2019
Une fois n’est pas coutume, c’est un géant du pétrole qui met en garde contre la hausse des émissions de CO2 dans le monde. Le groupe BP a publié le 11 juin 2019 un rapport sur l’énergie, dont les conclusions…
ven 20 Jan 2017
Le groupe Engie s'est vu attribuer jeudi 12 janvier le dernier le contrat de délégation de service public du nouveau réseau de chaleur à base de géothermie de la Plaine Rive Droite de Bordeaux Métropole. Pour la première fois en France…
ven 26 Juin 2020
Au lendemain de la crise liée au coronavirus, la France doit faire des choix stratégiques pour dessiner "le monde d'après". Si la PPE publiée en avril dernier précise le plan de relance pour l'énergie, le secteur des énergies renouvelables s'inquiète…
mar 31 Mai 2016
Rassemblés au Japon, les chefs d'Etat du G7 viennent de prononcer la fin des subventions aux énergies fossiles d’ici 2025. Une décision logique au lendemain de la COP21, alors que le secteur de l’énergie est le principal responsable des émissions de…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.