Une nouvelle galerie d'évacuation des crues de 120 mètres au barrage de Sarrans  - L'EnerGeek

Une nouvelle galerie d’évacuation des crues de 120 mètres au barrage de Sarrans 

galerie_sarrans_barrageLa réglementation française impose qu’un barrage de plus de 20 mètres de hauteur soit inspecté tous les dix ans, raison pour laquelle la  retenue du barrage de Sarrans, dans l’Aveyron, a été entièrement mise à-sec depuis quelques jours. Pourtant cet ouvrage hydraulique octogénaire n’avait pas fait l’objet d’une vidange totale depuis 1979. En effet, en 1989, en 1998 et en 2012, les services de l’Etat avait décidé de procéder à des vidanges partielles et de réaliser l’inspection des parties immergées grâce à des robots aquatiques. Mais cette année, une vidange totale était indispensable pour procéder à des travaux de maintenance et de modernisation qui permettront de poursuivre l’exploitation du barrage dans des conditions de sûreté optimales.

L’examen technique complet du barrage qui sera effectué pendant la période d’à-sec, de juin à octobre, permettra de vérifier l’état du barrage et son évolution dans le temps. Il sera réalisé par l’exploitant, EDF, en coopération avec les services de contrôle de l’Etat.

Même si cet examen décennal n’est évidemment pas la seule occasion de contrôler l’état du barrage. EDF met en effet en œuvre un programme de surveillance régulier de ses barrages : mesures au moyen de piézomètres, examens visuels, vérification régulière du bon fonctionnement des systèmes de sûreté (alarmes, évacuateurs de crue), visite technique approfondie une fois par an…

La période d’à-sec est également l’occasion de réaliser des travaux de maintenance et de modernisation, indispensables pour poursuivre en toute sûreté l’exploitation de ce barrage mis en eau pour la première fois en 1934.

Sur le plan de la simple maintenance, les opérations seront multiples : entretien du parement amont du barrage, entretien des prises d’eau des groupes de production, entretien des conduites forcées, rénovation de la vanne d’un des groupes de production…

Mais la phase du chantier la plus spectaculaire concerne une opération de modernisation : la période d’à-sec va en effet permettre de terminer le percement d’une nouvelle galerie de vidange de fond, débuté en 2012.

Cette galerie de 120 mètres de long et de 5,5 mètres de diamètre améliorera les capacités de vidange et d’évacuation des crues du barrage. De plus, les vannes de vidange de fond seront remplacées, alors que le dispositif sera complété par un nouveau local de machinerie et un canal d’évacuation à ciel ouvert tout deux construits en aval de la centrale.

Le chantier implique le concours de plusieurs dizaines d’entreprises. Avant de prendre leur décision concernant la nouvelle galerie de vidange, les ingénieurs du Centre d’ingénierie hydraulique d’EDF ont pu « étudier l’écoulement de l’eau et ses effets sur le génie civil » grâce à un modèle réduit conçu par le laboratoire d’hydraulique des constructions de l’Université de Liège.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : vincent-delong

Avatar
mar 16 Oct 2018
Mis entre parenthèses depuis plusieurs mois du fait des incertitudes qui pesaient sur la filière éolienne offshore française, le projet havrais d’usines d’éoliennes devrait finalement se concrétiser. Le groupe Siemens Gamesa et le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) ont…
lun 3 Mar 2014
Le gouvernement va supprimer le système de bonification des tarifs d’achats de l’électricité des panneaux photovoltaïques fabriqués en Europe selon un projet d’arrêté rendu public, vendredi 28 février. La Commission européenne a jugé que cette pratique était contraire au droit…
mer 15 Jan 2014
Le groupe français Alstom a annoncé jeudi 9 janvier la signature d'un contrat avec la compagnie japonaise Green Power Hamada Corporation. L'accord porte sur "la fourniture, l'installation et la mise en service de 29 éoliennes ECO 74" pour un parc…
ven 24 Nov 2017
Si le développement des nouvelles technologies numériques et de l’Internet des objets (IoT) devrait permettre à terme d’augmenter l’efficacité énergétique et donc de réduire nos consommations d’électricité, la quantité d’énergie nécessaire au fonctionnement même de ces objets connectés en réduit…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.