Des chercheurs créent une éolienne plus petite qu'un grain de riz - L'EnerGeek

Des chercheurs créent une éolienne plus petite qu’un grain de riz

Nanotechnology_micro_windmillDes chercheurs de l’université du Texas ont annoncé avoir mis au point une éolienne si petite, qu’un seul grain de riz peut en contenir une dizaine! Ce microsystème électromécanique innovant pourrait trouver son utilité comme source d’énergie pour les appareils de faible puissance dont nous nous servons au quotidien.

Nous sommes encore loin de pouvoir utiliser pleinement le potentiel des technologies issues du secteur des énergies renouvelables. Toutefois, alors que les efforts de recherches étaient jusqu’ici surtout concentrés sur l’amélioration des performances des installations, notamment dans le solaire et le stockage de l’énergie, de plus en plus de chercheurs  travaillent à l’élaboration de dispositifs innovants : Filtre solaire pour smartphone, papier qui génère de l’électricité ou encore peinture photovoltaïque… Dans cette course à l’innovation, de nombreux Géo Trouvetou poursuive le même Graal : la miniaturisation de dispositifs renouvelables pour rendre nos objets indépendants d’un point de vue énergétique.

[stextbox id=”info”]Ou comment deux chercheurs ont miniaturisé une éolienne[/stextbox]

JC Chiao et Smitha Rao, respectivement chercheur et professeur de génie électrique à l’université du Texas (ville d’Arlington), ont mis au point une micro-éolienne de 1,8 millimètre à son point le plus large. Le dispositif est d’ailleurs en mesure de produire de l’énergie électrique grâce à un rotor de 3 lames monté sur un mât de 2 millimètres de haut. Des mensurations plutôt inhabituelles dans le secteur de l’énergie éolienne à l’heure du gigantisme de l’éolien offshore.

En septembre 2013, les deux inventeurs ont testé avec succès leur micro-éolienne, construite dans un alliage de nickel ultra résistant. Robuste, flexible et doté d’une conception aérodynamique intelligente, ce dispositif serait capable de capter le vent ambiant sans se briser et de résister à toutes sortes de frottements et de pressions. Contournant ainsi la principale contrainte des fragiles microsystèmes électromécaniques.

[stextbox id=”info”]Exploiter et commercialiser le concept?[/stextbox]

Les porteurs de ce projet estiment que leurs micro-éoliennes trouveraient une application concrète en tant que système de production d’énergie électrique pour des équipements mobiles du quotidien. En installant des centaines de ces turbines microscopiques sur la coque d’un téléphone mobile, quelques minutes suffiraient pour le recharger suffisamment pour pouvoir le réutiliser après déchargement complet de la batterie.

Les deux génies de la micro-électronique ont signé un partenariat avec la société taiwanaise WinMEMS Technologies, spécialisée depuis 2007 dans le développement de microsystèmes. La compagnie est donc en charge du développement commercial de cette mini-innovation et de l’exploitation de son concept. Elle envisagerait de s’en servir pour générer de l’électricité pour l’éclairage, la sécurité, la surveillance de l’environnement, les communications sans fil…

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 19 Sep 2017
Alors qu’on la jugeait peu attrayante il y a encore quelques années, la méthanisation revient sur le devant de la scène avec un nouveau modèle énergétique : la micro-méthanisation. Plus petites, plus agiles et moins coûteuses, ces unités de production…
mer 4 Mai 2016
Depuis un an, Israël prépare la construction d’une grande centrale solaire thermodynamique : la centrale d'Ashalim, située en plein désert du Néguev, sans le sud du pays. Selon Radio France Internationale, cet investissement doit contribuer à atteindre l’objectif fixé par le…
mer 12 Déc 2018
EDF a annoncé avoir achevé une opération de « repowering » sur le site d’Eckolstäldt, en Allemagne. Ce terme désigne la remise à neuf d’un parc éolien arrivé en fin de vie. Les anciennes éoliennes ont été démantelées par la filiale d’EDF…
lun 12 Sep 2016
Attentive à la transition énergétique, l'Amorce place de grands espoirs dans le dernier texte budgétaire du quinquennat de François Hollande. Alors que les discussions débuteront à l'automne, le délégué général de l'association, Nicolas Garnier, suggère déjà quelques propositions. (suite…)