Première Eolienne à 8 megawatts, la course vers le gigantisme - L'EnerGeek

Première Eolienne à 8 megawatts, la course vers le gigantisme

eolienne_quebec_photo_FuretgrisLa course au gigantisme ne touche pas que l’architecture, l’aviation ou les bateaux de croisières … Le secteur des énergies renouvelables est lui aussi touché par cette tendance. Vestas vient de mettre en service son premier prototype de 8 MW. Ces tests se déroulent sur la terre ferme, mais ce modèle est destiné à équiper des champs offshore. 

Le fabricant d’éoliennes danois Vestas a annoncé jeudi avoir mis en route la turbine la plus puissante au monde, occupant au sol la surface de trois terrains de football.

Le nom du monstre : V164. Le prototype de la première éolienne d’une capacité de 8 mégawatts a produit ses premiers kilowatt-heure, dans un centre d’essai à Østerild (nord-ouest du Danemark). Vestas compte lancer la fabrication en série en 2015, si la demande le permet.

“Nous prévoyons qu’elle réduira le coût de l’énergie pour nos clients”, a expliqué un porte-parole, Michael Zarin. «Vous pouvez avoir moins de turbine pour la même quantité d’électricité» et «économiser une grosse partie du coût de choses comme les fondations, le câblage ou le poste électrique», a-t-il ajouté.

La turbine sera le produit phare d’une coentreprise entre Vestas et l’industriel japonais Mitsubishi Heavy Industries.

Une course au gigantisme

Les fabricants d’éoliennes cherchent à fabriquer des aérogénérateurs offshore de plus en plus puissants, afin de tirer parti des vents marins, plus puissants et réguliers que les vents qui soufflent sur le continent.

Le sud-coréen Samsung Heavy Industries a installé en Ecosse un prototype marin de 7 MW en 2013. Le français Areva et l’espagnol Gamesa ont indiqué le 20 janvier qu’ils négociaient le rapprochement de leurs activités dans les éoliennes marines, afin d’accélérer le développement d’une turbine de 8 MW.

Enfin un groupe norvégien, un britannique et un américain se sont lancés dans une compétition féroce pour fabriquer une éolienne de 10 MW. Cette éolienne devrait dépasser les 170 mètres de haut.

Pendant ce temps là, JC Chiao et Smitha Rao, respectivement chercheur et professeur de génie électrique à l’université du Texas (ville d’Arlington), ont mis au point une micro-éolienne 2 millimètres de haut.

Crédit photo : Furetgris

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 30 Juil 2015
Avec la Corée du Sud et la France (avec la centrale EDF de la Rance en service depuis près de 50 ans), le Canada et le Royaume-Uni font partie des rares puissances qui ont décidé de se tourner vers l’énergie…
lun 10 Mar 2014
Ciments du Maroc, une des filiales du groupe italien Italcementi, a investi plus de 3 millions d’euros à Aït Baha (dans la région de Souss-Massa-Drâa) en partenariat avec Italgen Maroc (une autre filiale d’Italcementi) dans un projet de centrale solaire…
mar 24 Nov 2015
Se détournant progressivement des combustibles fossiles, l'Afrique du Sud entend depuis plusieurs années déjà transformer son mix énergétique et favoriser le développement rapide des énergies décarbonées. Un contexte favorable aux énergies renouvelables qui aura permis à la société Bio2Watt de…
jeu 21 Juil 2016
C'est dans la commune portuaire de Port-Saint-Louis-du-Rhône, située dans les Bouches-du-Rhône, qu'a été inaugurée fin juin dernier la plus grande toiture photovoltaïque industrielle de France. Ce nouveau site de production d'énergie solaire est issu de la collaboration entre le producteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.