Nucléaire : une coopération prolongée entre Séoul et Washington - L'EnerGeek

Nucléaire : une coopération prolongée entre Séoul et Washington

Les deux pays sont parvenus à un accord pour prolonger de deux ans leur coopération alors que la région est soumise à de fortes tensions sur le sujet du nucléaire.

Signé en 1974, l’accord entre la Corée du Sud et Washington prévoit une coopération dans le domaine du nucléaire civil. Les négociations ont débouché sur une prolongation de l’accord jusqu’en 2016 qui doit permettre la poursuite de relations bilatérales entre les deux pays.

Cependant, le gouvernement sud-coréen n’a pas obtenu de Washington l’autorisation de retraiter ses déchets nucléaires et d’enrichir l’uranium usagé. La Corée du Sud, dont les 23 réacteurs nucléaires génèrent un tiers de l’énergie électrique du pays, estime avoir besoin de produire son propre combustible, mais les Etats-Unis ont également refusé.

Le contexte de prolifération nucléaire dans la péninsule n’est pas étranger aux refus de Washington sur ces différents points. En effet, le plutonium usagé peut être enrichi et ainsi servir à la fabrication d’armes nucléaires. Un point qui pourrait attiser des relations diplomatiques déjà tendues entre les deux Corées.

La prolongation de la coopération sur le nucléaire civil devrait permettre la poursuite des négociations et Séoul espère toujours pouvoir amender cet accord. Ainsi, la Corée propose l’utilisation d’une technique dite pyrométallurgique qui permet de ne pas séparer le plutonium des autres matières fissibles, rendant impossible la fabrication d’armes nucléaires.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 6 Jan 2014
Selon un communiqué de Taner Yildiz, Ministre de l'Energie et des Ressources naturelles, le Parlement turc évaluera par le biais d'un vote, en juin prochain, le projet de construction de la centrale nucléaire de Sinop, qui sera érigée sur les…
mer 20 Fév 2013
Tout comme la fusion, la fission est un phénomène nucléaire, c’est-à-dire qui concerne le noyau des atomes. La fission correspond à l’éclatement d’un noyau instable en deux noyaux plus légers. Ce phénomène est à la base de l’énergie nucléaire. Afin…
ven 31 Oct 2014
L'IRSN, l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, a dévoilé le mardi 29 octobre dernier un nouveau programme de recherche destiné à approfondir ses connaissances en matière de vieillissement du béton des enceintes de réacteur nucléaire. Baptisé ODOBA pour "Observatoire…
ven 10 Nov 2017
Comme pour faire écho à sa récente décision de repousser à 2030, voire 2035, l’objectif de réduction de la part du nucléaire à 50% du mix électrique français, le ministre de la Transition écologique et solidaire s’exprimait jeudi 9 novembre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.