Hydroélectricité : le chantier de Romanche-Gavet franchit une nouvelle étape

Hydroélectricité : le chantier de Romanche-Gavet franchit une nouvelle étape

chantier_Romanche_gavet_centrale_hydroelectricite_photo_christophe_huret_EDF

Si les chantiers de rénovation et de modernisation sont nombreux dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et concernent l’ensemble des installations hydrauliques, le plus grand chantier hydroélectrique de France en cours sur le site de Romanche-Gavet (en Isère) vient de franchir une étape déterminante. Le groupe EDF a annoncé, jeudi 14 décembre 2017, avoir terminé de creuser la galerie de 10 km qui raccordera le barrage de Livet à la future usine hydroélectrique. Cette galerie, aussi longue que le tunnel du Mont Blanc, constituait le plus grand tunnel en construction en France.

En cours de réalisation depuis près de deux ans et demi maintenant, la galerie de 10 km reliant, sous le massif de Belledonne, le barrage de Livet à la nouvelle centrale hydraulique de Romanche-Gavet vient d’être achevée. Les deux tunneliers ont terminé cette semaine un segment de 6,2 km de long dans la partie amont, permettant de rejoindre le premier segment de galerie de 3,8 km finalisé le 9 février 2017 vers l’aval, en direction de la future centrale de Gavet. « Environ 250 000 m3 de roche ont ainsi été extraits de la montagne, soit l’équivalent de 100 piscines olympiques », explique EDF dans un communiqué.

Vaste programme de modernisation des installations hydroélectriques

Constitué d’ouvrages en majeure partie souterrains et mieux intégré dans son environnement, ce nouvel aménagement hydroélectrique remplacera d’ici 2019, les six centrales hydrauliques et cinq barrages actuellement installés sur la Romanche, et permettra d’augmenter de 30% la production d’électricité régionale à partir d’une énergie propre, renouvelable et sans émission de gaz à effet de serre. La centrale souterraine sera équipée de deux groupes de production de type « Francis » et développera une puissance maximale de 92 MW, pour une production annuelle estimée à 560 millions de kWh/an, soit l’équivalent de la consommation de 230. 000 foyers.

Ce chantier, réalisé pour un budget global de 250 millions d’euros, s’inscrit dans le cadre d’un programme d’investissements massif (560 millions) lancé par EDF en 2006 et dédié à la modernisation de ses installations via une optimisation de la disponibilité, de la performance et de la sûreté. Baptisé SuPerHydro, ce programme a pour objectif d’augmenter la productivité des centrales déjà déployées et d’aménager de nouveaux centres de production.

Crédits photo : Christophe Huret – EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 20 Jan 2016
Le créateur de SolarWind, Laurent Grasso, expose son œuvre le long du périphérique, dans le 13ème arrondissement de Paris, afin d’alerter sur les risques des tempêtes solaires. L’artiste, qui a reçu le prix Marcel-Duchamp en 2008 et qui est déjà soutenu…
lun 17 Juil 2017
EDF Energy Renewables, la filiale britannique du groupe français EDF EN spécialisée dans les énergies renouvelables, a annoncé jeudi 13 juillet 2017, l’acquisition d’un ensemble de projets éoliens en Ecosse d’une capacité de plus de 600 MW. Cette capacité de…
jeu 18 Juin 2015
A Tahiti, le soleil et la mer devraient bientôt permettre de produire de l’énergie ! En effet, l’entreprise française DCNS a présenté la semaine dernière au Cluster maritime de Polynésie Française son projet de centrale à énergie thermique marine (ETM), qui…
jeu 13 Avr 2017
Accumulant les nouveaux contrats dans le cadre de plusieurs appels d'offres émis ces derniers mois, la petite société spécialisée dans les énergies renouvelables Neoen a fait son bout de chemin et envisage désormais l'avenir sous les meilleurs auspices. Selon les…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *