Linky : le compteur intelligent accélère son déploiement

Linky : le compteur intelligent accélère son déploiement

linky-compteur-communicant

Pièce maîtresse des nouveaux réseaux électriques intelligents consacrée dans la loi de transition énergétique, les compteurs communicants Linky poursuivent leur programme de déploiement dans l’Hexagone. A ce jour, plus de 7,3 millions de compteurs électriques ont été installés dans les foyers français et leur déploiement devrait encore s’accélérer d’ici la fin de l’année 2018, selon les dernières précisions fournies par Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez Enedis.

Installé un peu partout en France depuis le mois de décembre 2015 en remplacement des anciens compteurs (âgés de plus de 40 ans pour certains), le compteur communicant Linky a vu son rythme de déploiement s’accélérer de manière significative ces derniers mois. Près de 30.000 compteurs électriques communicants sont installés chaque jour, et ce rythme devrait encore augmenter pour atteindre à terme 35.000 installations quotidiennes. « On a, à ce jour, installé 7,3 millions de compteurs dans 4.200 communes. Aujourd’hui on pose 28.000 compteurs par jour et on a 3.000 installateurs sur le terrain. L’objectif de cette année, c’est de finir à 8,1 millions et pour fin 2018 c’est d’atteindre 16 millions compteurs installés », expliquait à l’AFP le 30 novembre 2017 Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez Enedis. Une accélération d’autant plus remarquée depuis la déclaration de Nicolas Hulot début décembre « Pendant un temps je me suis opposé à ce qu’on installe chez moi un compteur Linky, a avoué Nicolas Hulot, je me suis fait une religion et je pense très sincèrement qu’il n’y a aucun danger, je fais confiance à mon agence ».

Suivre sa consommation en temps réel

Le compteur Linky équipera à l’horizon 2021, plus de 35 millions de foyers français. Il permet d’éviter le passage d’un technicien pour relever les compteurs, de mesurer la consommation en temps réel, de transmettre ces données quotidiennement au fournisseur d’électricité, et de proposer en fin de compte, une facturation plus précise que celle basée sur des estimations. Ces informations de consommation reçues par le fournisseur d’électricité peuvent être utilisées afin de proposer des offres adaptées aux attentes des consommateurs et d’intégrer sur le réseau la production d’énergie renouvelable intermittente de manière optimale quand celle-ci est la plus avantageuse pour le consommateur.

De leur côté, les consommateurs ayant été équipés, ont d’ores et déjà la possibilité de s’inscrire sur le site internet du gestionnaire de réseau pour y suivre leur consommation, et en apprendre plus sur les meilleurs moyens de réaliser des économies d’énergie (200.000 comptes ont été ouverts à ce jour). « On a aussi dans l’idée d’ouvrir des applis mobiles qui devraient normalement susciter beaucoup plus d’envie », a détaillé Bernard Lassus. Rappelons qu’à l’instar des compteurs actuels, le compteur Linky n’enregistre que la consommation globale du foyer en kWh et que l’ensemble des données de la courbe de charge sont protégés par et conditionnés à l’accord express de l’usager.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 20 Juil 2016
Lundi 18 juillet, l’Autorité des Marchés Financiers a officialisé la prise de contrôle de Saft, fabricant français de batteries haute technologie, par Total. Depuis le mois de mars dernier et la présentation du projet « One Total », le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, ne cache…
ven 30 Sep 2016
Le Salon de l’automobile va ouvrir ses portes à Paris le 1er octobre et durer jusqu'au 14 octobre. Pendant toute cette période, la mobilité électrique sera à l’honneur dans la capitale française. Ce nouveau mode de transport devient un peu plus chaque jour une réalité,…
lun 24 Avr 2017
Bénéficiant d'un regain d'intérêt ces derniers mois après une année 2016 blanche en raison d'un prix sur le marché de gros de l'électricité plus intéressant, l'avenir de l'Arenh s'écrit pour le moment au conditionnel. Dans un avis publié mercredi 19…
lun 26 Oct 2015
Alors que les attributions de permis de construire diminuent (-8,2%) et que les mises en chantiers suivent la même tendance (-6,1%), 51 500 emplois ont été supprimés dans le bâtiment. Face à ce ralentissement, la CAPEB vient de publier un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *