Linky : le compteur intelligent accélère son déploiement

Linky : le compteur intelligent accélère son déploiement

linky-compteur-communicant

Pièce maîtresse des nouveaux réseaux électriques intelligents consacrée dans la loi de transition énergétique, les compteurs communicants Linky poursuivent leur programme de déploiement dans l’Hexagone. A ce jour, plus de 7,3 millions de compteurs électriques ont été installés dans les foyers français et leur déploiement devrait encore s’accélérer d’ici la fin de l’année 2018, selon les dernières précisions fournies par Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez Enedis.

Installé un peu partout en France depuis le mois de décembre 2015 en remplacement des anciens compteurs (âgés de plus de 40 ans pour certains), le compteur communicant Linky a vu son rythme de déploiement s’accélérer de manière significative ces derniers mois. Près de 30.000 compteurs électriques communicants sont installés chaque jour, et ce rythme devrait encore augmenter pour atteindre à terme 35.000 installations quotidiennes. « On a, à ce jour, installé 7,3 millions de compteurs dans 4.200 communes. Aujourd’hui on pose 28.000 compteurs par jour et on a 3.000 installateurs sur le terrain. L’objectif de cette année, c’est de finir à 8,1 millions et pour fin 2018 c’est d’atteindre 16 millions compteurs installés », expliquait à l’AFP le 30 novembre 2017 Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez Enedis. Une accélération d’autant plus remarquée depuis la déclaration de Nicolas Hulot début décembre « Pendant un temps je me suis opposé à ce qu’on installe chez moi un compteur Linky, a avoué Nicolas Hulot, je me suis fait une religion et je pense très sincèrement qu’il n’y a aucun danger, je fais confiance à mon agence ».

Suivre sa consommation en temps réel

Le compteur Linky équipera à l’horizon 2021, plus de 35 millions de foyers français. Il permet d’éviter le passage d’un technicien pour relever les compteurs, de mesurer la consommation en temps réel, de transmettre ces données quotidiennement au fournisseur d’électricité, et de proposer en fin de compte, une facturation plus précise que celle basée sur des estimations. Ces informations de consommation reçues par le fournisseur d’électricité peuvent être utilisées afin de proposer des offres adaptées aux attentes des consommateurs et d’intégrer sur le réseau la production d’énergie renouvelable intermittente de manière optimale quand celle-ci est la plus avantageuse pour le consommateur.

De leur côté, les consommateurs ayant été équipés, ont d’ores et déjà la possibilité de s’inscrire sur le site internet du gestionnaire de réseau pour y suivre leur consommation, et en apprendre plus sur les meilleurs moyens de réaliser des économies d’énergie (200.000 comptes ont été ouverts à ce jour). « On a aussi dans l’idée d’ouvrir des applis mobiles qui devraient normalement susciter beaucoup plus d’envie », a détaillé Bernard Lassus. Rappelons qu’à l’instar des compteurs actuels, le compteur Linky n’enregistre que la consommation globale du foyer en kWh et que l’ensemble des données de la courbe de charge sont protégés par et conditionnés à l’accord express de l’usager.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 31 Jan 2019
Elisabeth Borne, la ministre en charge des transports, a annoncé le 23 janvier 2019 le lancement d'une plateforme dédiée au Plan France Mobilités. Cet outil collaboratif servira à lister et promouvoir les différents projets en faveur des transports alternatifs. Elle…
mar 31 Juil 2018
La France, l'Espagne et le Portugal ont officialisé vendredi 27 juillet la signature d’un accord pour la construction d’une nouvelle interconnexion sous-marine reliant leurs réseaux électriques. Cette nouvelle ligne à très haute tension passera sous le Golfe de Gascogne et…
ven 2 Déc 2022
Ce 1er décembre 2022, Matignon a rendu public la circulaire transmise aux préfets et détaillant les étapes d’un potentiel délestage cet hiver, en cas de tension excessive sur le réseau électrique. Le plan de délestage pour cet hiver dévoilé dans…
lun 7 Août 2017
Coupable selon le groupe Allemand Siemens d’avoir détourner quatre turbines de production électrique vers la Crimée, la Russie s’est vue imposer vendredi 4 août 2017, de nouvelles sanctions de la part de la Commission européenne. Trois personnes, dont le vice-ministre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.