Une nouvelle batterie portable rechargeable à la main Une nouvelle batterie portable rechargeable à la main

Une nouvelle batterie portable rechargeable à la main

Et si vous pouviez dire adieu à vos problèmes de batteries ? C’est bien ce que vous propose un jeune scientifique en herbe biélorusse et sa nouvelle invention, une batterie portative et rechargeable par les mouvements de rotation de votre main. Baptisé HandEnergy, ce dispositif permettrait de stocker une quantité d’énergie significative assurant ainsi une plus grande autonomie à votre téléphone. Explications.

L’autonomie des smartphones, priorité des géants de la tech

Si les téléphones portables nouvelle génération contiennent aujourd’hui un nombre incalculable de fonctionnalités, ils sont aussi très énergivores et ne laissent généralement que peu d’autonomie à leur utilisateur. Allonger la durée de vie des batteries est donc devenu un des grands défis de la recherche et certains redoublent d’inventivité pour mettre en place des solutions externes alternatives.

Lire aussi : Pourquoi l’autonomie des Smartphones pourrait bientôt tripler ?

batterie6_photo_handenergy

En effet, à défaut d’optimiser la batterie contenue dans l’appareil, les batteries d’appoint connaissent un succès grandissant et peuvent proposer différents types de recharge. C’est le cas du prototype de batterie HandEnergy mis au point par Michael Vaga, un jeune inventeur biélorusse de 19 ans, qui se propose d’exploiter l’énergie du corps humain comme moyen de recharge. Dans les faits, il suffit de faire des mouvements de rotation avec cette batterie dans sa main pour la recharger et stocker suffisamment d’électricité pour alimenter de petits appareils électriques comme les téléphones portables ou les tablettes.

Rotations et mouvements de gyroscope

batterie5_photo_handenergyDe forme sphérique, cette invention repose sur les mouvements d’un gyroscope, un dispositif présent dans la majorité des smartphones qui permet de déterminer leur orientation. La rotation de l’appareil induite par le mouvement du poignet active le gyroscope et génère de l’énergie. « A chaque rotation de votre main, la vitesse du rotor [plateau central du gyroscope, NDLR] augmente de façon significative et génère plus de puissance. La vitesse moyenne du rotor est de 5.000 tours/minute », explique M. Vaga dans le Telegraph. « Nous transformons l’énergie mécanique en énergie électrique, ce qui vous permet de recharger votre appareil ou de stocker cette énergie », ajoute-t-il.

Lire aussi : Une innovation pour recharger son smartphone avec des chaussures

Problème, il faut compter encore en moyenne entre 40 minutes et une heure de rotation pour recharger complètement la batterie, voire plus longtemps si le smartphone est en charge en même temps que l’énergie est produite. Un délai qui empêche pour le moment son utilisation quotidienne et le réserve aux situations d’urgence. Ce qui n’est pas pour entamer l’optimisme de Michael Vaga sur la marge de progression de son produit dont il met en avant l’énergie 100% renouvelable produite et l’aspect pratique.

batterie4_photo_handenergyLe jeune homme a mis environ un an à développer son appareil, avant de lever des fonds sur le site de financement participatif Kickstarter. Plus de 70.000 euros de dons ont été apportés par les internautes, soit 20.000 euros de plus qu’espéré. « C’est un sentiment superbe lorsqu’un projet que vous avez développé pendant des années non seulement prend forme, mais s’accélère. Tous les commentaires sont géniaux. Les gens ont adoré le projet », se réjouit Michael Vaga. HandEnergy devrait être disponible à l’achat à partir de mars 2017, pour 99 euros.

L’énergie du corps à la base de nombreux prototypes

Bien qu’innovante dans sa réalisation, l’idée de ce jeune inventeur biélorusse n’est pourtant pas nouvelle. L’exploitation du corps humain comme source d’énergie a fait l’objet de nombreuses études ces dernières années et plusieurs systèmes plus ou moins efficaces et plus ou moins rentables ont vu le jour. On peut citer entre autres la société SolePower qui propose une semelle ingénieuse permettant de recharger un téléphone mobile en marchant. Utile au quotidien ou dans les lieux où l’accès à l’électricité est encore difficile, la semelle SolePower offre la possibilité de produire de l’électricité par le simple fait de poser le pied au sol et de recharger ainsi totalement un appareil au bout de trois kilomètres de marche.

ampyUne jeune start-up américaine a également mis au point une batterie de secours qui exploite l’énergie cinétique des mouvements corporels pour produire de l’électricité. Baptisée Ampy, cette batterie permettrait de prolonger l’autonomie d’un téléphone de plus de trois heures, une autonomie qui augmenterait d’autant plus si la personne court ou se déplace davantage durant la journée. Selon ces concepteurs, seulement 30 minutes de footing et une heure de vélo suffiraient pour recharger cette batterie de secours et donner accès de nouveau à trois heures d’autonomie supplémentaires.

Lire aussi : Une nouvelle batterie alimentée par l’énergie des mouvements du corps

Enfin, autre innovation datant de 2012, un « récolteur d’énergie » placé au niveau du genou et élaboré par des ingénieurs des universités de Cranfield, Liverpool et Salford, serait capable de transformer l’énergie produite par l’articulation en électricité.

Le corps humain est décidément une source inépuisable d’inspiration technologique.

Crédits photo : HandEnergy

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
dim 30 Avr 2017
La ville d’Amiens, très engagée dans le développement des énergies renouvelables sur son territoire, s’est lancée dans un projet inédit en France : la création de la première Semop consacrée au secteur de l’énergie baptisée Amiens Energies. Cette société mixte public-privé…
jeu 10 Mar 2016
Si le transport aérien est régulièrement pointé du doigt pour ses émissions de gaz à effet de serre, la tendance aux énergies renouvelables s'accélère et promet pour l'avenir des installations aériennes plus durables. Le gouvernement sud-africain, par exemple, a inauguré…
mer 7 Jan 2015
Pour répondre à une demande en électricité galopante tout en limitant ses émissions de CO2, l'Inde s'appuie sur l'énergie nucléaire comme nous l'avons vu hier. Mais pas seulement. Le gouvernement indien via son Premier ministre Narendra Modi a fortement relevé les objectifs…
mer 12 Avr 2017
Organisée pour la 9ème année consécutive du 12 avril au 6 mai 2017 par le Parc national de La Réunion, en partenariat avec la SEOR et le groupe EDF, les Nuits sans Lumière mettront une fois encore l'accent sur la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *