Nucléaire : l'Ouganda et la Russie signent un accord de coopération - L'EnerGeek Nucléaire : l'Ouganda et la Russie signent un accord de coopération - L'EnerGeek

Nucléaire : l’Ouganda et la Russie signent un accord de coopération

Un mémorandum d’entente relatif à la construction de plusieurs centrales nucléaires a été signé lors d’une rencontre entre le président ougandais, Yoweri Museveni, et un représentant de Rosatom State Atomic Energy Corporation. Grâce à un investissement estimé à 3 milliards de dollars, les autorités espèrent assurer autant l’approvisionnement énergétique que le développement économique du pays.

Les autorités ougandaises et les spécialistes de l’atome venus de Russie sont parvenus à la signature d’un accord bilatéral sur la coopération nucléaire. L’autorité de régulation du nucléaire en Ouganda (NEU), ainsi que le ministère de l’Energie et du Développement minéral auraient d’ailleurs déjà proposé plusieurs sites pour installer les futures centrales : Lamwo, dans le Nord, Mubende, dans l’Ouest, Buyende, à l’Est, et Nakasongola, dans le Centre.

Au total, cet accord pourrait conduire à un investissement de 3 milliards de dollars pour la production de 3 000 mégawatts d’électricité. Par ailleurs, la directrice du NEU, Sarah Nafuna, aurait également précisé « qu’une vingtaine de centrales nucléaires sont prévues pour être implantées, dans le cadre du programme, et que les premières devraient entrer en service d’ici une dizaine d’années ».

Pour le président ougandais, Yoweri Museveni, il s’agit de développer une « utilisation pacifique de l’énergie nucléaire », alors que le Parlement a déjà approuvé la démarche en 2002. Le recours à l’atome fait effectivement partie de son plan « Vision de 2040 », grâce auquel il souhaite développer l’Ouganda et, notamment, son industrie énergétique, son agriculture ou sa médecine. Actuellement, seule l’Afrique du Sud bénéficie de l’atome et de ses externalités positives sur le continent.

Lire aussi : L’Ouganda opte pour le solaire

Crédit Photo : @NewImages

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 18 Juil 2016
En plus de deux REP toujours en fonction, la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux est composée de deux réacteurs graphite-gaz (A1 et A2) fermés respectivement en avril 1990 et mai 1992. Le démantèlement de ces unités, qui devait être achevé en 2034,…
jeu 31 Jan 2013
Actuellement à l’arrêt suite à la catastrophe de Fukushima, la centrale japonaise de Kashiwazaki-Kariwa est la plus puissante installation nucléaire du monde (7.965 MW). Conformément à la volonté du gouvernement nippon, elle devrait être relancée après la réalisation de travaux de…
jeu 20 Juin 2013
Après neuf mois de travail, la nouvelle autorité japonaise de régulation nucléaire, qui se veut indépendante du lobby nucléaire,  vient d’adopter des normes de sécurité plus strictes pour les centrales nucléaires. Ces mesures rentreront en vigueur le 8 juillet prochain.…
sam 20 Mai 2017
Le groupe énergétique français EDF a annoncé, mercredi 17 mai 2017, la création d'une nouvelle filiale d'ingénierie, regroupant au sein d'une même entité les ingénieries d’EDF et d’Areva NP. Baptisée Edvance, elle constituera la nouvelle référence pour la filière nucléaire…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *