L'accord de Paris sur le climat entre en vigueur aujourd'hui - L'EnerGeek

L’accord de Paris sur le climat entre en vigueur aujourd’hui

Alors que François Hollande a tenu à saluer, vendredi 4 novembre, l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, onze mois après son adoption, le Programme des Nations unies pour l’Environnement rappelle qu’en l’état, l’objectif de limiter le réchauffement climatique à 2 °C est inatteignable.

« Un jour historique pour la planète ». Voilà comment la présidence de la République française a salué, vendredi 4 novembre, l’entrée en vigueur de l’accord de Paris sur le climat, adopté le 12 décembre 2015, au Bourget (Seine-Saint-Denis), par 195 pays. « Le seuil des ratifications – 55 Etats représentant 55 % des émissions de gaz à effet de serre – a été atteint en moins d’un ans » selon l’Elysée. « C’est la preuve que la communauté internationale a pris toute la mesure de l’urgence climatique et c’est le résultat de la mobilisation de la France dans le cadre de la présidence de la COP21 assurée par Ségolène Royal. »

Le président de la République, François Hollande, qui était d’ailleurs à Locminé (Morbihan) pour inaugurer le Centre d’énergies renouvelables de la ville, a indiqué qu’ « à partir d’aujourd’hui, l’accord de la COP21 devient la loi internationale ». Sur les 196 parties prenantes – les 195 pays et l’Union européenne –, 192 l’ont en effet signé et 92 ratifié. « Il a fallu onze ans pour que le Protocole de Kyoto entre en vigueur, pour l’accord de Paris, nous avons mis onze mois à peine » s’est également félicité le chef de l’Etat.

Lire aussi : Climat : l’Union européenne ratifie l’accord de Paris

Alors que la COP22 – du 7 au 18 novembre 2016 – va s’ouvrir à Marrakech, le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) a publié, hier, les chiffres annuels des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Et l’objectif principal de l’accord de Paris, à savoir limiter le réchauffement climatique « bien en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels », est en l’état difficilement atteignable, d’après l’organisme de l’ONU.

Si aucun effort supplémentaire n’est effectué, le réchauffement atteindra ainsi +3,6 °C en 2100 ; entre 2,9 et 3,4 °C si les Etats remplissent les engagements inscrits dans leurs INDC (Intended Nationally Determined Contributions). Ce qui a conduit le PNUE à exiger des parties prenantes à la Conférence sur le climat qu’elles revoient à la hausse leurs ambitions affichées. Toujours dans l’optique de parvenir à des baisses réelles et substantielles des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Lire aussi : Hillary Clinton plaide pour le nucléaire contre le changement climatique

 

Crédits photo : France 3

Rédigé par : jacques-mirat

mer 21 Sep 2016
Interrogé par la journaliste de France Inter Alexandra Bensaïd, le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, a souhaité revenir sur les performances de l’électricien. Dans l’émission On N’Arrête Pas l’Eco, le chef d’entreprise a ainsi expliqué que la transformation en cours, vers…
jeu 7 Juil 2016
Si l'énergie des vagues, appelée aussi énergie houlomotrice, laisse entrevoir des perspectives de production très prometteuses (on estime le potentiel énergétique à plus de 100 gigawatts dans le monde), son développement se heurte encore aujourd'hui à des coûts d'exploitation trop…
mar 8 Août 2017
Et si nos chaussures pouvaient assurer l'indépendance énergétique de nos appareils électriques nomades ? L'idée, qui peut paraitre un peu saugrenue, est pourtant le résultat de plusieurs années de travail effectuées par les chercheurs de l'Université de Wisconsin-Madison : ces…
mer 8 Oct 2014
Le parc éolien du Mont des 4 Faux vient de faire tomber le dernier obstacle à sa construction. Le Ministère de la Défense vient en effet d'approuver ce projet, permettant ainsi l'édification de 52 éoliennes dans les Ardennes. Un projet de ferme éolienne…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *