Corée du Sud : Kokam inaugure le plus grand système de stockage au monde - L'EnerGeek

Corée du Sud : Kokam inaugure le plus grand système de stockage au monde

Batterie_lithium_NMC_photo_KokamLe groupe coréen Kokam, fournisseur de solutions pour stockage de l’énergie, a officialisé le lundi 7 mars dernier, la mise en service de deux nouveaux systèmes de stockage électrique au Lithium Nickel Manganèse Cobalt (NMC) de 24 et 16 MW, destinés à assurer la régulation de fréquence sur le réseau électrique sud-coréen. Le système de 24 MW représenterait actuellement le plus gros système de stockage au lithium utilisé pour de la régulation de fréquence à l’échelle internationale.

Le plus grand système de stockage au monde pour la régulation de fréquence

Entrés en service en janvier 2016, ces deux nouveaux systèmes s’ajoutent au 16 MW de lithium titanate oxyde (LTO) installés en août 2015 par le groupe Kokam, et permettent ainsi au fournisseur d’électricité sud-coréen partenaire de l’opération, Korea Electric Power Corporation (KEPCO), de disposer de 56 MW de stockage. Ces trois systèmes font partie du plus gros projet mondial de stockage pour la régulation de fréquence qui rassemblera un total de 500 MW de stockage sous forme de batteries à l’horizon 2017.

Pour rappel, les déséquilibres entre la production et la consommation d’électricité en temps réel se traduisent par des variations de la fréquence du réseau. La régulation de fréquence des réseaux électriques regroupe donc l’ensemble des moyens mis en œuvre afin de maintenir proches de leurs valeurs de consigne les grandeurs de fréquence et de tension sur l’ensemble du réseau, et éviter ainsi la mise hors tension d’une partie ou de l’ensemble du réseau lors des pics de consommation.

Les deux systèmes de 24 et 16 MW utilisent ici la technologie innovante de batterie NMC de Kokam. Elle est conçue pour des applications nécessitant de fortes puissances, comme la régulation de fréquence, les changements rapides de générateurs liés aux fermes éoliennes ou solaires, ou les alimentations électriques ininterrompues.

Fiabilité du réseau et meilleure efficacité opérationnelle

En plus d’améliorer la fiabilité du réseau, ces systèmes de stockage permettent aujourd’hui à KEPCO de réduire son besoin en réserve primaire (centrales d’appoint), et donc d’améliorer son efficacité opérationnelle. L’énergéticien coréen peut ainsi déplacer la production d’énergie, réduire l’usure de ses centrales et le coût de production de l’électricité.

Les trois systèmes de stockage de Kokam devrait notamment permettre selon les prévisions, d’économiser jusqu’à 13 millions de dollars en coûts de carburants sur la durée de vie des systèmes, soit trois fois plus leur prix d’achat. Ils offrent également, en ajustant les niveaux de production ou de consommation, un moyen efficient d’intégration des énergies renouvelables sur le réseau.

Comme l’explique dans un communiqué Hwanf Woohyun, Ph.D vice président de KEPCO, « ces 56 MW de stockage installés par Kokam représentent un énorme gain pour la stabilisation de notre réseau, et nous espérons continuer à coopérer avec Kokam pour améliorer la sécurité du réseau électrique, diminuer nos coûts d’exploitation et réduire notre empreinte écologique ».

Crédits photo : Kokam

Rédigé par : livingston-thomas

lun 3 Mar 2014
EDF a constaté une hausse de la consommation d'électricité "historiquement faible" dans l’île de l’océan Indien. Cette baisse de 1,1% de la croissance de la consommation totale d’énergie s’explique, d'après EDF, par le renforcement, depuis plusieurs années, des actions d'efficacité…
mar 5 Mai 2015
Le 28 avril 2015, RTE a publié son « Bilan électrique et perspectives 2014 » pour la région Midi-Pyrénées. Avec ce document présenté chaque année, on peut apprendre que cette région possède aujourd’hui le deuxième plus grand parc de production d’électricité d'origine renouvelable…
ven 2 Mai 2014
L’Alsace affiche pour l’année 2013 une consommation d’électricité en forte de baisse de 4 %. Une évolution qui s’oppose à la stabilisation générale sur le territoire français et qui fait de l’Alsace un cas particulier. Si les Alsaciens consomment bien…
lun 31 Oct 2016
En 2019, l’Afrique de l’Ouest pourrait ne plus connaître de déficit énergétique. En effet, les pays membres du système d'échanges d'énergie électrique ouest-africains (EEEOA) ont décidé d’investir 600 millions de dollars dans le projet « North Core ». Ce dernier va permettre…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *