Ségolène Royal veut prolonger l’exploitation des centrales nucléaires - L'EnerGeek Ségolène Royal veut prolonger l’exploitation des centrales nucléaires - L'EnerGeek

Ségolène Royal veut prolonger l’exploitation des centrales nucléaires

nucléaireToujours mobilisée pour la transition énergétique, la ministre de l’énergie, Ségolène Royal, compte sur le parc nucléaire pour atteindre ses objectifs. En effet, la nouvelle présidente de la COP21 s’est déclarée favorable à un prolongement de la durée d’exploitation des centrales nucléaires françaises de 10 ans.

Conformément aux conclusions de la COP21, la France va s’appuyer sur les énergies renouvelables et le nucléaire pour lutter contre le réchauffement climatique. C’est pourquoi la ministre de l’énergie, Ségolène Royal, envisagerait d’autoriser l’exploitation des centrales nucléaires pendant 50 ans au lieu de 40 actuellement.

La décision devrait être officialisée avec la publication d’un décret de programmation pluriannuelle de l’énergie début mars. A cette occasion, l’objectif d’atteindre 23% d’énergies vertes dans le mix énergétique en 2020 pourrait également être réaffirmé. De son côté, l’électricien EDF a confirmé ses ambitions pour le secteur avec sa stratégie CAP2030 et souhaite doubler ses capacités en France et en Europe.

Rédigé par : jacques-mirat

jeu 25 Mai 2017
Engagée dans un vaste programme de développement du nucléaire civil dans le but de répondre à l'augmentation de sa demande nationale en énergie ainsi qu'aux nouveaux enjeux de lutte contre le changement climatique, l’Inde a multiplié ces dernières années les…
mar 17 Fév 2015
A l’approche du quatrième anniversaire de la catastrophe de Fukushima et alors que les travaux de démantèlement doivent encore se poursuivre durant plusieurs décennies, le réacteur numéro 1, très endommagé, va pouvoir être exploré à partir du mois d’avril 2015. En…
mer 11 Juin 2014
EDF a annoncé vendredi 6 juin la réalisation des premiers essais de mise en service de la salle des commandes de l'EPR de Flamanville. Une opération qui constitue la première étape vers le lancement de ce futur "centre névralgique" de…
jeu 16 Avr 2015
C'est en 2008 que le projet ITER débute avec un objectif aussi clair qu'ambitieux : mettre au point le premier réacteur de fusion nucléaire au monde. Des scientifiques européens, américains, chinois, japonais, coréens, indiens et russes forme un comité scientifique…

COMMENTAIRES

  • Avec, en prime, un effondrement encore plus accentué du prix SPOT de l’électricité dû aux surcapacités que cela va engendrer. C’est comme dans l’agriculture : plus les prix baissent, plus on produit pour survivre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *