L'AIEA valide l'accord sur le nucléaire iranien - L'EnerGeek

L’AIEA valide l’accord sur le nucléaire iranien

nucleaireiranL’Agence Internationale de l’Energie Atomique vient d’autoriser l’Iran à bénéficier de l’énergie nucléaire, conformément à l’accord international signé le 14 juillet 2015. Depuis le 16 janvier 2016, la République islamique peut donc officiellement reprendre son programme nucléaire civil et devrait ainsi bientôt construire sa deuxième centrale à Darkhovin, près de la frontière irakienne.

C’est à Vienne, la capitale autrichienne, que le secrétaire général de l’agence onusienne, Yukiya Amano, a donné son feu vert à l’accord sur le nucléaire iranien. De son côté, le chef du Quai d’Orsay, Laurent Fabius, a salué « le début de la pleine mise en œuvre de l’accord nucléaire avec l’Iran ».

Désormais, l’Iran pourra effectivement « enrichir de l’uranium naturel dans des proportions relativement faible », explique le journal Le Monde. Le carburant pourra ainsi alimenter la centrale de Bouchehr, tandis qu’une seconde centrale d’une puissance de 360 mégawatts devrait être prochainement construite sur le site de Darkhovin.

Le président de la République islamique d’Iran, Hassan Rohani, rencontrera François Hollande, jeudi 28 janvier, à l’Elysée. Alors que les sanctions économiques vont être levées progressivement, une future coopération dans le domaine du nucléaire pourrait-elle faire l’objet des discussions entre les deux responsables politiques ?

Rédigé par : jacques-mirat

ven 4 Sep 2015
Dans sa dernière étude, rendue publique lundi 31 août, l'Agence Internationale de l'Énergie (AIE) s'est intéressée aux coûts de la production d'électricité à partir des différentes technologies aujourd'hui disponibles (renouvelables, thermique, nucléaire). À l'heure où les coûts de production de…
jeu 20 Nov 2014
Que se passerait-il si la centrale nucléaire de Tricastin se retrouvait dépourvue d'alimentation électrique ? Comment réagiraient les réacteurs nucléaires s'ils étaient basculés en urgence sur le système de secours secondaire d'alimentation ? Comment les équipes d'EDF géreraient-elles une brèche…
lun 19 Mai 2014
Avril 1986. Une centrale nucléaire suédoise détecte une anomalie au niveau du taux de radioactivité de l'air. Si les responsables du site pensent d'abord à une fuite interne de l'installation atomique, ils sont en réalité les premiers à identifier les…
mer 27 Nov 2013
L'expert en sécurité informatique Eugene Kaspersky, co-fondateur de la société et de l'antivirus du même nom, a déclaré que le malware (logiciel malveillant) Stuxnet avait infiltré le réseau des centrales nucléaires russes. Une information révélée lors d'une conférence en Australie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *