Le Japon continue la relance du nucléaire - L'EnerGeek Le Japon continue la relance du nucléaire - L'EnerGeek

Le Japon continue la relance du nucléaire

nukeJapDepuis la catastrophe de Fukushima, le Japon relance progressivement son parc nucléaire. Alors que 2 réacteurs sur 43 disponibles sont actuellement en cours d’exploitation, 4 réacteurs supplémentaires seront prochainement remis en service. 

La justice vient d’autoriser le redémarrage de 4 réacteurs supplémentaires au Japon ; il s’agit des réacteurs 3 et 4 de Takahama ainsi que des unités 3 et 4 de la centrale d’Ohi. Dans un communiqué, la société Kansai Electric Power s’est félicitée de cette décision : « Nous pensons que nous avons été entendus sur le fait que la sûreté des deux sites de Takahama et Ohi était garantie ».

En effet, il y a plusieurs mois, en février 2015, l’Autorité de régulation du nucléaire avait confirmé « que ces deux tranches répondaient aux critères plus sévères imposés aux centrales nucléaires pour faire face aux risques de catastrophes naturelles et d’accidents critiques ». Qui plus est, le gouvernement du Premier ministre Shinzo Abe avait gagné les élections en faisant la promesse qu’il relancerait l’industrie nucléaire nipponne.

Avant 2011, l’atome civil représentait 28 % de l’électricité japonaise. Seulement, depuis, la part du charbon dans le mix énergétique s’est considérablement accrue tandis que le coût de l’électricité a augmenté de 15 % à 20 % dans l’archipel.

Rédigé par : jacques-mirat

lun 14 Jan 2013
La nouvelle autorité de sûreté nucléaire japonaise vient d’annoncer qu’elle allait durcir les normes de sûreté nucléaire. Cette instance mise en place après la catastrophe de Fukushima imposera des travaux de mises aux normes pour les centrales déjà construites. Des…
mer 13 Nov 2013
Selon un décret paru dimanche 10 novembre au Journal Officiel, la société Areva est autorisée à procéder au démantèlement de trois installations nucléaires situées à La Hague : l'usine de traitement des combustibles irradiés UP2-400, l'atelier de traitement des combustibles…
mer 24 Fév 2016
L’Allemagne a décidé de sortir du nucléaire à l’horizon 2022 suite à la catastrophe naturelle de Fukushima. Afin d’assurer les opérations, elle vient de créer un fonds de financement qui sera doté de 40 milliards d’euros. (suite…)
mar 22 Mar 2016
Après avoir révélé une perte de 7 milliards d’euros en 2015, l’énergéticien allemand E.ON redoute l’année 2016. Et pour cause, la situation de l’entreprise ne va guère s’améliorer au cours des douze prochains mois. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *