Hydroélectricité : le lac de Serre-Ponçon à l'heure du remplissage - L'EnerGeek

Hydroélectricité : le lac de Serre-Ponçon à l’heure du remplissage

Serre_PonçonLargement utilisé cette année encore pour la production d’électricité hivernale en région PACA, le niveau du lac de Serre-Ponçon a baissé de manière significative, imposant à l’exploitant un remplissage d’ici le mois de juillet prochain. Une remontée aussi bien indispensable pour la saison touristique estivale aux abords du lac que pour la production d’électricité 2015, et qui dépendra avant tout de la fonte des neiges et de la pluviométrie.

Le lac de Serre-Ponçon, plus grand lac artificiel d’Europe, a vu cet hiver son niveau baisser de 23 mètres par rapport à sa côte optimale de 780 mètres en raison d’une forte production d’électricité entre décembre et mars dernier. Un creux que le groupe EDF devra combler d’ici le 1er juillet prochain.

Pour cela, l’exploitant se base principalement sur la fonte du manteau neigeux et sur la pluviométrie durant les mois à venir. Deux paramètres qu’il ne peut maîtriser mais qu’il tente au mieux d’évaluer et de prévoir afin d’agir en conséquence. Quotidiennement, 30 capteurs calculent la quantité d’eau qui découlera de la fonte des neiges sur les massifs des Hautes-Alpes, et une équipe de météorologues basée à Grenoble évalue quant à elle la pluviométrie pour envisager les différents scénarios possibles et estimer à l’avance la quantité d’eau que le lac va stocker.

Comme l’explique Franck Belloti, Directeur EDF d’exploitation hydraulique des vallées Durance-Verdon,  au micro de la radio Alpes 1,  « on a un bon manteau neigeux, qui doit nous garantir d’avoir un remplissage serein cette année. Ce que l’on ne sait pas, c’est ce qui va venir sous forme de pluie. On a trois scénarios, un scénario sec, un scénario médian et un scénario humide. A la fois sur la base de l’enneigement et à la fois de ces scénarios de pluies, on va déterminer trois trajectoires de remplissage du lac. Jour après jour, on va affiner ».

Rappelons ici que la retenue artificielle du canal de la Durance représente plus d’1,2 milliard de m3 d’eau, répartis sur plus de 250 km entre le lac de Serre-Ponçon et l’Etang de Berre. Un réservoir gigantesque qui sert à l’irrigation agricole mais surtout à la production d’électricité. La Durance permet en effet de produire 40% de l’électricité de la région PACA et répond en moyenne à 20% de ses besoins, soit la consommation annuelle d’une ville de 3 millions d’habitants.

Mais le lac de Serre-Ponçon est également un haut lieu touristique durant l’été. Il représente à lui tout seul près de 40% de la fréquentation estivale des Hautes-Alpes en juillet et en août, soit 25% du chiffre d’affaires. Des enjeux significatifs pour l’économie touristique locale, qui traduisent l’importance d’un remplissage dans les délais.

Crédits photo : Flaurentine

Rédigé par : livingston-thomas

ven 28 Nov 2014
Un doctorant de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) vient de mettre au point l'un des premiers système de pilotage automatique des éoliennes cerf-volantes bénéficiant de vents de plus de 300km/h pour produire de l'électricité. On peut imaginer que ces…
mar 15 Avr 2014
L’avion expérimental Solar Impulse 2 a été dévoilé ce mercredi 9 avril sur la base militaire de Payerne en Suisse. Plus rapide que son prédécesseur, cet avion électrique pourrait bien boucler un tour du monde en 5 étapes à l’aide…
jeu 19 Oct 2017
Transformer les milliers de kilomètres de route qui jalonnent le territoire français en autant de centrales de production de chaleur, c'est l'ambition de la société Eurovia, filiale du groupe Vinci, qui teste depuis le mois de juillet 2017 sa technologie…
lun 27 Avr 2015
Il y a quelques années, la République du Nicaragua était presque entièrement dépendante des combustibles fossiles pour produire son électricité. Avec ses pauvres ressources en hydrocarbures, ce petit pays d'Amérique Centrale (130.000 kilomètres carrés) était donc fortement dépendant des importations…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *