Alstom construira la première centrale ultra-supercritique d'Asie - L'EnerGeek Alstom construira la première centrale ultra-supercritique d'Asie - L'EnerGeek

Alstom construira la première centrale ultra-supercritique d’Asie

Mae_moh_centrale_charbonLe groupe industriel français Alstom a annoncé ce lundi 9 mars avoir remporté un nouveau contrat pour la livraison clé en main de nouvelles unités de production au lignite fonctionnant en conditions ultra-supercritiques. Une nouvelle technologie inédite sur le continent asiatique et qui devrait permettre d’optimiser de manière significative les performances techniques et environnementales de l’installation existante.

Associé au groupe japonais Maruberi Corporation, le Français Alstom a été choisi par l’électricien thaïlandais EGAT (Electricity Generating Authority of Thailand) pour renouveler les équipements de la centrale thermique de Mae Moh dans le Nord de la Thaïlande.

Ce nouveau contrat d’un montant global de plus de 950 millions (dont près de 520 millions d’euros pour la part d’Alstom) consistera pour l’industriel français à remplacer deux unités de la centrale de Mae Moh par des installations plus performantes. Chaudière ultra-supercritique intégrant une réduction catalytique sélective (SCR) des NOx, turbines à vapeur, dépoussiéreurs, alternateurs ultra-supercritiques, solutions de contrôle de la qualité de l’air et systèmes de désulfuration des gaz de combustion par voie humide, autant de technologies de pointe qui devraient permettre selon Alstom de réduire les oxydes de soufre de l’ordre de 98 % et de capter les émissions de particules et de poussières à un niveau près de 99,9 %.

La centrale de Mae Moh deviendra ainsi la première centrale au lignite d’Asie fonctionnant dans des conditions ultra-supercritiques (conditions de chaleur et de pression extrême – dans notre cas 600 degrés et 250 bars de pression – permettant un rendement amélioré). D’une puissance 600 MW, la nouvelle centrale affichera une meilleure efficacité globale avec une augmentation de 20% du rendement et une diminution de 20% des émissions de CO2 par unité de combustible brûlé.

Comme l’a déclaré Andreas Lusch, Senior Vice-Président en charge des activités Vapeur d’Alstom, « ce nouveau contrat, qui marque notre retour à Mae Moh, confirme la confiance que notre client place dans la technologie et la capacité d’Alstom à fournir une électricité fiable et efficace. Nous sommes fiers de travailler aux côtés de l’EGAT pour fournir une énergie plus propre et plus durable aux consommateurs et aux entreprises de Thaïlande« . Alstom avait déjà fourni les chaudières utilisées actuellement sur le site de Mae Moh.

Rappelons ici que le groupe français n’en est pas son premier contrat en Thailande. Alstom a déjà fourni plus de 7 GW de capacité de production installée sur ces 40 dernières années et construit actuellement deux turbines à gaz de la centrale à cycle combinée de North Bangkok (850 MW).

Crédits photo : EGAT

Rédigé par : livingston-thomas

ven 27 Mai 2016
Mise en suspension depuis cinq ans, l'exploitation du gaz de schiste dans le sous-sol britannique va reprendre. Le groupe Third Energy a été autorisé à relancer ses activités en dépit de l'opposition d'une grande partie de la population. (suite…)
lun 7 Juil 2014
Dans le cadre de son plan national pour la modernisation des unités de production thermique, le grand chantier de la centrale à charbon EDF de Cordemais (Loire-Atlantique) démarrera en mars 2015 et nécessitera un investissement de 350 millions d'euros. Une…
jeu 24 Juil 2014
Selon un rapport de l'association écologiste WWF qui recense les trente centrales à charbon les plus polluantes de l'Union européenne, l'Allemagne détiendrait quatre des cinq unités de production les plus émettrices de CO2. Et en effet, cette étude baptisée "Europe's…
mer 2 Avr 2014
Mardi 1er avril, un convoi exceptionnel a permis de transporter le transformateur du futur cycle combiné gaz de la centrale de Bouchain (Nord), depuis les quais de la ville jusqu’au site du chantier : une remorque autopropulsée, qui associe deux…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *