SoGrid : un réseau électrique intelligent expérimenté à Toulouse - L'EnerGeek

SoGrid : un réseau électrique intelligent expérimenté à Toulouse

Toulouse_so_gridLa ville rose sera donc le terrain de la première expérimentation à grand échelle de la technologie SoGrid. Développé par ERDF et plusieurs partenaires industriels et universitaires, le projet Sogrid entend mettre en place un réseau électrique intelligent sur les bases du réseau existant. Une innovation de rupture qui veut démontrer ainsi toute la pertinence du courant porteur en ligne (CPL) comme réseau de communication.

Le projet SOGRID qui fait partie des 18 projets smart grids cofinancés par ERDF en Europe, a donc pour objectif de promouvoir le réseau électrique de demain, un réseau intelligent qui permettra à tous les équipements en lien avec ce réseau basse et moyenne tension de communiquer entre eux. Ce système global sera développé selon le nouveau protocole de communication CPL (courant porteur en ligne) qui permet de transmettre des informations numériques sur le réseau électrique.

Si l’emploi du CPL était jusqu’à présent limité pour des réseaux de petites distances, à l’echelle d’un foyer par exemple, l’objectif à long terme serait donc de faire émerger une filière industrielle autour du CPL utilisé alors comme un standard de communication.  Comme l’explique dans ce sens Xavier Montuelle, chef de projet « smart grids » au sein d’ERDF, deux options étaient envisageables pour mettre en place ce projet, « créer un nouveau réseau de zéro ou utiliser l’existant. ERDF se place dans la deuxième solution. Le CPL, c’est le choix d’une technologie connue, robuste, fiable et donc industrialisable ».

Le consortium à l’origine de ce projet a mis au point pour cela une puce électronique de nouvelle génération qui équipera les millions de matériels connectés au réseau électrique et qui leur permettra de communiquer entre eux. Les premiers tests seront effectués sur un échantillon de 1000 clients de la métropole toulousaine pour une durée de six mois à partir du deuxième semestre 2015. Si cette phase d’expérimentation est concluante, ce nouveau système pourrait être progressivement intégré sur l’ensemble du réseau  national dès 2016. Les différents acteurs du projet pourront alors entreprendre la commercialisation des équipements nécessaires (puces, capteurs, coupleurs, concentrateurs, logiciels) et définir un standard international de communication autour du protocole CPL en vu d’exporter cette technologie.

Coordonné par ERDF et STMicroelectronics, le projet SOGRID rassemble plusieurs partenaires industriels (Nexans, Sagemcom, Landis, Capgemini), des PME innovantes (Trialog, LAN) ainsi que des partenaires universitaires et de recherche (Grenoble INP en lien avec le LAAS, le CNRS de Toulouse et l’École polytechnique). Il bénéficie notamment du soutien financier de l’Ademe dans le cadre du programme pour les Investissements d’avenir à hauteur de 27 millions d’euros.

Crédits photo : BastienM

Rédigé par : vincent-delong

jeu 28 Mai 2015
Alors que plus d'un milliard de personnes vivent toujours aujourd'hui sans électricité, voilà une innovation qui pourrait bien bouleverser la vie des habitants des régions du monde toujours privées de lumière. La Gravity Light propose en effet une source de luminosité…
mar 4 Avr 2017
Alors que la consommation des ménages ne cesse d'augmenter et que l'efficacité énergétique est devenue peu à peu un des enjeux fondamentaux de la transition énergétique, l'Europe tente d'agir dans le sens d'une plus grande responsabilité énergétique en facilitant l'accessibilité…
lun 11 Nov 2013
La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a autorisé, mardi 29 octobre, le couplage des marchés électriques de la région nord-ouest de l'Europe, en particulier les extensions des lignes entre la France et la Grande Bretagne. Un couplage qui interviendra…
mer 2 Juil 2014
La société de sécurité informatique Symantec fait état d'un nouveau piratage visant les systèmes Scada des entreprises du secteur de l'énergie. Baptisé Dragonfly, le groupe de hackers en question serait parvenu en effet à corrompre ces systèmes de contrôle utilisés…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *