Shams 1 : la plus grande centrale solaire à concentration du monde - L'EnerGeek Shams 1 : la plus grande centrale solaire à concentration du monde - L'EnerGeek

Shams 1 : la plus grande centrale solaire à concentration du monde

La centrale Shams 1 (« shams » signifie soleil en arabe) a ouvert en mars 2013 aux Émirats Arabes Unis (EAU). Elle se situe dans une région désertique, à 120 km au sud-ouest de la capitale Abou Dhabi. Elle s’étend sur une surface de 2.5km ², soit l’espace qu’occuperaient 285 terrains de football.

Avec une puissance de 100 MW, l’installation est la plus grande centrale solaire à concentration du monde. Elle produit l’électricité nécessaire aux besoins de 20 000 foyers.

La centrale est composée de 258 000 miroirs creux et de 768 concentrateurs solaires. Les miroirs de forme parabolique concentrent les rayons du soleil dans un tube absorbant. Ce tube transporte un fluide caloporteur qui est donc chauffé grâce au soleil à plus de 393°C.

Les 27.648 tubes absorbants, développés par l’entreprise allemande Schott, ont été conçus avec une technologie qui minimise la perte de chaleur.

Des échangeurs de chaleur transfèrent ensuite la chaleur du fluide caloporteur dans des tubes remplis d’eau. L’eau ainsi chauffée se transforme en vapeur. Et cette vapeur active des turbines qui produisent de l’électricité.

La centrale est également dotée d’un système de refroidissement sec, diminuant considérablement la consommation d’eau.

[stextbox id= »info »]Un investissement stratégique[/stextbox]

Shams 1 représente un investissement stratégique pour le gouvernement des EAU. Dépendant du pétrole, le gouvernement des Émirats cherche à diversifier sa production d’énergie. Il s’est fixé un total de 7% d’énergie renouvelable dans son mix énergétique d’ici à 2020. Cette production est destinée au marché national, ce qui permet aux EAU de consommer moins de pétrole et d’en exporter plus.

Shams 1 permettra de réduire de 175 000 tonnes les émissions de CO2 chaque année. Son impact sur l’environnement est le même que la plantation de 1.5 millions d’arbres.

Le coût de ce projet se chiffre à 600 millions de dollars, soit 460 millions d’euros. Total et le groupe espagnol Abengoa Solar se partagent à part égal 40% de la centrale. Masdar, une entreprise d’énergies renouvelables gérée par les Émirats, contrôle les 60% restant.

Avec cette centrale solaire, Masdar possède près de 68% de la production d’énergie renouvelable du golfe persique. L’entreprise détient également 10% de la production solaire à concentration mondiale.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 7 Juil 2016
Si l'énergie des vagues, appelée aussi énergie houlomotrice, laisse entrevoir des perspectives de production très prometteuses (on estime le potentiel énergétique à plus de 100 gigawatts dans le monde), son développement se heurte encore aujourd'hui à des coûts d'exploitation trop…
mer 20 Mar 2013
La limitation des taux de déperdition représente un enjeu crucial dans la production de l’énergie de demain. Parmi l’ensemble des technologies renouvelables, c’est le solaire photovoltaïque qui connaît la plus importante déperdition d’énergie. Les études estiment que les installations photovoltaïques…
ven 2 Jan 2015
EDF Energies Nouvelles a officialisé le lundi 15 décembre dernier la signature de plusieurs contrats d'exploitation-maintenance (O&M) concernant la gestion d'installations solaires et éoliennes pour son compte et de tiers. Ces nouveaux partenariats développés en Europe et en Amérique du…
mer 2 Avr 2014
A cause de la plus importante sécheresse des cinquante dernières années, les retenues des barrages hydroélectriques du Brésil, qui représentent la principale ressource d’électricité du pays, sont au plus bas. Pour lutter contre le risque de pénurie énergétique, à l'approche de…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *