Rénovation énergétique : le gouvernement rétropédale sur MaPrimeRénov’ - L'EnerGeek

Rénovation énergétique : le gouvernement rétropédale sur MaPrimeRénov’

renovation-energetique-changements-maprimerenov

Le secteur de la rénovation énergétique est en perpétuel mouvement. À compter de ce mercredi 15 mai, de nouveaux changements concernent MaPrimeRénov’. Le gouvernement fait marche arrière.

La rénovation énergétique évolue encore

Depuis le début de l’année, l’intérêt pour les aides à la rénovation énergétique a chuté drastiquement. Conséquence directe de la décision du gouvernement de limiter les subventions aux rénovations d’envergure. Cette approche a dissuadé de nombreux propriétaires, causant une baisse de 65 % des demandes auprès de l’Anah, l’agence distribuant ces aides. Ainsi, face à la nécessité de maintenir le chantier de la rénovation énergétique, le gouvernement revoit sa copie. Dès le 15 mai 2024, MaPrimeRénov’ redevient accessible pour des travaux de moindre ampleur. Par exemple, isoler une pièce ou changer un système de chauffage peut désormais être subventionné.

Les effets de ce changement sont non négligeables. Par exemple, pour un propriétaire souhaitant isoler les murs de sa maison de 100 m², il peut désormais prétendre à des aides. Jusqu’à 7 500 euros d’économisés depuis le 15 mai 2024. Avant cette date, il ne pouvait prétendre qu’aux Certificats d’Économie d’Énergie, laissant une charge considérable de sa poche.

Attention aux délais

Cependant, il est crucial d’agir rapidement. La politique de financement pour des gestes simples n’est confirmée que jusqu’à la fin de l’année 2024. De plus, les règles changent régulièrement. Autrement dit, retarder vos travaux pourrait vous coûter cher. De plus, une attention particulière est accordée aux propriétaires de « passoires thermiques », les logements classés F ou G. Bien que précédemment exclus du financement pour des gestes simples, ces propriétés sont désormais éligibles à nouveau.

Selon Imodirect, pour améliorer significativement l’efficacité énergétique de ces logements, il est souvent nécessaire d’effectuer plusieurs améliorations. Cependant, pour près d’un quart des cas, un seul changement, comme l’installation de robinets thermostatiques, peut induire une réduction de la consommation d’énergie de 3 à 5 %.

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
mer 14 Fév 2024
La Commission de régulation de l'énergie (CRE) vient de publier, mardi 13 février 2024, le prix repère du gaz pour le mois de mars 2024.   Prix du gaz : la tendance à la baisse du marché de gros se…
jeu 4 Jan 2024
Les prix de l'énergie connaissent une hausse significative, impactant directement le pouvoir d'achat des ménages.   Énergie : une hausse importante des factures En décembre 2023, l'Institut national de la statistique (Insee) a révélé une hausse de l'inflation de 3,7 %…
mar 9 Jan 2024
Le gouvernement français lance un projet de loi favorisant les consommateurs en serrant la vis sur les fournisseurs d'énergie.         Une loi favorable aux consommateurs Le 8 janvier 2024, le gouvernement a dévoilé sa feuille de route…
mer 29 Nov 2023
Alors que la COP28 approche, un rapport de Greenpeace révèle l'essor fulgurant des SUV thermiques qui annule les avancées climatiques des véhicules électriques. L'impact des SUV sur l'environnement est gigantesque  À l'approche de la COP28 à Dubaï, un rapport récent…

COMMENTAIRES

  • Bonsoir,
    Est ce que l’on peut bénéficier d’une aide pour le remplacement et la rénovation d’un chauffe eau solaire. Merci. Salutations

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.