En France, la mobilité douce se développe à deux vitesses - L'EnerGeek

En France, la mobilité douce se développe à deux vitesses

En France, la mobilité douce se développe à deux vitesses

Hausse des ventes de voitures électriques neuves, hausse des ventes de vélo, déploiement des bornes de recharge électriques… La mobilité douce est désormais incontournable dans le paysage français. Pourtant, son développement est loin d’avoir trouvé son rythme de croisière. Sur fonds de crise énergétique, les Français sont désormais prêts à revoir leurs habitudes de déplacements. Mais les infrastructures publiques peinent à suivre ce nouveau rythme.

1e trimestre 2022 : +38% de voitures électriques neuves en France

Le début d’année 2022 est particulièrement favorable aux véhicules électriques. Sur le premier trimestre 2022, l’AVERE a constaté une hausse impressionnante des immatriculations. 60 361 véhicules électriques neufs ont été immatriculés. Ce qui représente une augmentation de +38% par rapport au premier trimestre 2021.

Comment expliquer un tel engouement ? Il est vrai que la tendance est à la hausse depuis plusieurs années. Mais les Français choisissent aussi de se tourner vers les véhicules électriques pour d’autres raisons. Le contexte de crise énergétique et le prix du pétrole ne jouent pas en faveur des véhicules thermiques. Par ailleurs, les problèmes d’approvisionnement rencontrés par les constructeurs automobiles limitent le choix. Les constructeurs préfèrent assurer la construction et la vente de leurs véhicules haut de gamme, ce qui la vente de modèles électriques.

Quand les vélos dépassent les voitures

La France va-t-elle redevenir le pays du vélo ? Si le cliché du Français à vélo a fait le tour du monde, la réalité était tout autre il y a encore peu. Dans un pays où la voiture avait chassé le vélo, la tendance s’est pourtant inversée. D’après les chiffres publiés par L’Union Sport & Cycle, il s’est vendu plus de 2,7 millions de vélos en France en 2021. Dans le même temps, il s’est vendu 1,65 million de voitures neuves. Un revirement que l’USC elle-même n’avait pas vu venir. “C’est au-delà de nos espérances”, constate Virgile Caillet, le délégué général de l’USC. “On sentait une effervescence mais pas à ce point.”

Le rapport de l’USC précise qu’en deux ans, le marché du vélo en France connu une croissance de +43%. La crise sanitaire et l’envolée des prix du pétrole ont convaincu les Français urbains d’abandonner la voiture au profit du vélo. Cette tendance va-t-elle se maintenir ? Les prix de l’essence à la pompe continuent de jouer en la faveur du vélo.

Par ailleurs, le retour en grâce du vélo dans les zones urbaines est une tendance de fond qu’on observe ailleurs en Europe. Et les jeunes générations, plus sensibles aux questions écologiques, semblent particulièrement attirées par ce mode de déplacement.

Le marché du vélo en France est aussi porté par les ventes des vélos à assistance électrique (VAE). Sur l’ensemble de 2021, les ventes de VAE ont augmenté de +28%. Et bonne nouvelle pour les consommateurs : le prix moyen des VAE est en baisse. En 2021, le prix de ces vélos à assistance électrique a baisse en moyenne de 4%.

Développement de la mobilité douce en France : les pouvoirs publics doivent accélérer

Par choix écologique ou par contrainte économique, les consommateurs tricolores adhèrent à la mobilité douce. Pourtant la France reste en retard par rapport à ses voisins européens. Les pouvoirs publics, pourtant mobilisé en faveur des moyens de déplacement alternatifs, en font-ils assez ? Les grands plans sont là, mais ils peinent à suivre le rythme de la transition vers une mobilité plus durable.

Pour encourager le développement du vélo, le réseau français de pistes cyclables doit être revu. Sur l’ensemble du territoire, les km de pistes cyclables augmentent : +53 000 km sur les trois dernières années. Mais la situation est plus complexe dans les zones urbaines. De nombreuses “corona-pistes” (pistes cyclables temporaires aménagées pendant les confinements) ont été réaffectées à la circulation des voitures. Et les alternatives dans les grandes villes tardent à se mettre en place.

Même situation de tension en ce qui concerne les bornes de recharge électriques. En 2020, le gouvernement français avait fixé un cap : atteindre les 100 000 bornes de recharge en accès public dans l’Hexagone. Or, à la fin du premier trimestre 2022, l’AVERE ne dénombrait que 57 732 bornes installées. L’AVERE précise tout de même que le rythme de déploiement a drastiquement accéléré. De 4 500 nouvelles bornes en moyenne par an en 2019, la France est passé à plus de 20 000 installations en 2021. Et l’AVERE espère voir cette tendance se concrétiser en 2022. Une accélération indispensable pour suivre la tendance des ventes de véhicules électriques sur notre territoire.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 31 Jan 2019
Elisabeth Borne, la ministre en charge des transports, a annoncé le 23 janvier 2019 le lancement d'une plateforme dédiée au Plan France Mobilités. Cet outil collaboratif servira à lister et promouvoir les différents projets en faveur des transports alternatifs. Elle…
mar 10 Déc 2013
Énergie Intelligente est un concours porté par EDF depuis 2012, en partenariat avec des acteurs de la recherche et de l’innovation de la région lyonnaise. Il récompense des projets novateurs dans le domaine de l’énergie. Les sociétés lauréates bénéficient ainsi…
mar 13 Août 2013
D’après les chiffres publiés en 2011 par l’observatoire des énergies renouvelables Observ’ER, le mix électrique autrichien est largement dominé par les énergies renouvelables qui représentent en effet 68,8% de la production autrichienne d’électricité. En 2011, la production d’électricité autrichienne s’élevait…
mar 19 Sep 2017
Si les travaux de rénovation énergétique doivent vous permettre d’optimiser vos consommations d’énergie et de réduire l’empreinte carbone de votre logement, ils peuvent aussi dans certains cas modifier l’aspect extérieur du bâtiment, que ce soit en isolant la toiture, la…

COMMENTAIRES

  • Les véhicules électro-solaires ne sont pas assez promus en France malgré leurs importants avantages

    Pays-Bas (Breda) lancement de la commercialisation de la SQUAD Solar City Car : citadine compacte deux places se rechargeant à l’énergie solaire

    En vidéo :

    https://www.youtube.com/embed/rCym5Vo6cLw

    La SQUAD sera disponible en 2023 à partir de 6250 € (hors TVA) et peut être précommandée dès maintenant à partir de 50 euros. Elle peut être louée ou faire l’objet d’un abonnement. Il n’y a pas de frais de stationnement dans la plupart des villes, pas de taxe routière et pas de péage urbain. La Squad est extrêmement économe en énergie, avec une consommation d’énergie inférieure à celle des transports publics par personne et par kilomètre. Elle est utilisable à partir de 16 ans. Aucun permis de conduire n’est nécessaire.

    Le toit solaire fonctionne par n’importe quelle lumière, même à l’ombre, et apporte en moyenne annuelle 20 km d’autonomie quotidienne supplémentaire en Europe. Avec des batteries portables rechargeables sur une simple prise à domicile, l’autonomie totale est de 120 km. Le coût d’entretien est très faible donc l’amortissement rapide.

    En sautant par-dessus le réseau, de nombreuses inefficacités du réseau sont évitées, comme les transformations AC-DC et de puissance, le stockage et les pertes de transport. La Squad combine la production, le stockage et l’utilisation de l’énergie en un seul produit. Le panneau solaire produit de l’électricité CC et la batterie est chargée par l’électricité CC avec une perte minimale d’énergie. Il peut servir à alimenter des équipements dans une maison.

    La Squad est classé L6e dans l’UE. La sécurité est garantie grâce à une solide structure qui protège de tous les côtés. Elle est équipée de ceintures de sécurité à 3 points et d’une structure anti-crash complète à l’avant et à l’arrière. L’utilisation de matériaux recyclés et recyclables est maximisée.

    Elle est très spacieuse à l’intérieur et offre suffisamment de place pour deux personnes de grande taille et leurs bagages (+ 2 à 3 enfants en version L7). Elle dispose d’une position assise haute très confortable, avec un accès facile par les grandes ouvertures des portes. Le tableau de bord bas et les grands vitrages offrent une vue panoramique sur tous les angles. À l’arrière un grand espace de rangement peut encore être augmenté en rabattant le siège passager en position horizontale. La future version L7 pourra accueillir de jeunes enfants à l’arrière.

    Les portes sont amovibles pour les beaux jours. Elles sont optionnelles et peuvent aussi être commandées séparément ultérieurement.

    La SQUAD est optimisée pour les plateformes d’auto-partage. Elle est conçue pour résister à l’usure d’une utilisation intensive.

    Avec un encombrement de seulement 2,4 m2, on peut garer 3 Squads sur une seule place de parking et elle peut se garer perpendiculairement aux trottoirs.

    La capacité de diagnostic à distance fournit des données essentielles sur le véhicule 24/7 pour une gestion efficace de la flotte. L’intérieur et l’extérieur sont faciles à nettoyer, tandis que les pièces cassées sont faciles à remplacer. Les roues agissent comme des pare-chocs naturels, empêchant les dommages aux parties de la carrosserie. Une option supplémentaire est le mur de batterie SQUAD pour changer et charger rapidement les batteries.

    La SQUAD Solar City Car est disponible en pré-commande sur le site. Les opérateurs de partage sont invités à prendre contact avec Squad Mobility pour des conceptions et des offres personnalisées.

    Spécifications

    catégories L6e et L7 (UE)
    Châssis Roll Cage tubulaire en aluminium avec structure de collision complète à l’avant et à l’arrière.
    Passagers 2 personnes (L6) / 4 personnes (L7)
    Banquette arrière 2 enfants jusqu’à 1,25 mètre (version L7)
    Rangement 68 L / 243 L (siège passager plié)
    Longueur 2 mètres
    Largeur 1,2 mètre
    Hauteur 1,6 mètre
    Vitesse maximale 45 km/h (L6) 70 km/h (L7)
    Suspension 4 roues, indépendante
    Moteurs 2 x dans les roues RWD
    Puissance 4kW (2 x 2kW) (L6)
    Batteries Li-ion portables et interchangeables
    Chargement solaire et 220 V
    Rayon de braquage 6 mètres
    Régénération Oui
    Traction Avant | Arrière
    Batteries interchangeables et portables Li-ion
    Autonomie de la batterie jusqu’à 100 km.
    Autonomie solaire 20 km / jour dans l’UE
    Chargement Solaire & 220V & Régénération aux freinages
    Freins 4 disques sur les roues
    frein de stationnement
    Ceintures de sécurité sur tous les sièges
    Éclairage avant et arrière
    Feux de virage
    Cage de retournement et structure de collision avant et arrière complètes

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.