Championnat de France des économies d'énergie 2022

Championnat de France des économies d’énergie, saison 2021-2022

Championnat de France des économies d'énergie, saison 2021-2022

La nouvelle saison du Championnat de France des économies d’énergie est officiellement lancée depuis hier. Depuis fin octobre, plus de 600 entreprises, établissements scolaires et collectivités sont entrés dans le concours. S’il existe depuis 2014, il bénéficie cette année d’un fort engouement. La raison ? Les économies d’énergie réalisées en 2020 à cause des périodes de confinement semblent avoir servi de déclic. Et cette mobilisation renforcée est aussi le signe que la transition énergétique est plus que jamais une question cruciale de gouvernance pour le secteur privé et les pouvoirs publics.

Animer la transition énergétique avec un Championnat de France des économies d’énergie

Mardi 7 décembre, les organisateurs de la nouvelle saison du Championnat de France des économies d’énergie avaient donné rendez-vous aux participants. Le concours CUBE, co-organisé par l’Institut Français pour la Performance du Bâtiment, peut se targuer d’un nombre record de participants cette année.

Cet engouement  tranche avec la première édition de 2013, comme le rappelle Cédric Borel, le directeur de l’IFPB. “A l’origine du concours, des entreprises engagées dans la transition de leur parc immobilier. Pour rendre leurs actifs plus vertueux, notamment sur la consommation d’énergie, elles ont eu recours à de nombreux outils : la certification ISO 50 001, des contrats d’exploitation de maintenance avec intéressement, la mise en place de chartes d’utilisation responsable… Avec un résultat ambivalent cependant, lié notamment à l’absence d’implication directe des usagers pour faire baisser les consommations. D’où notre idée de créer, avec ces entreprises, un concours d’économie d’énergie.”

Economies d’énergie : compétition et esprit d’équipe au cœur de la RSE

Si le Championnat de France des économies d’énergie était d’abord axé sur les bâtiments tertiaires, il s’est rapidement étoffé. Désormais, le concours Cube compte trois catégories : la catégorie CUBE dédiée aux bâtiments tertiaires ; CUBE.S et CUBE.Ecoles pour les établissements scolaires et universitaires ; et enfin C-CUBE pour les flottes automobiles. Le concours est ouvert aux entreprises et aux collectivités territoriales, ainsi qu’aux établissements scolaires, du collège aux études supérieures.

L’objectif principal est d’atteindre le seuil le plus élevé d’économies d’énergie sur l’année. Une économie entre 10% et 15% permet de décrocher une médaille de bronze. Dépasser les 20% d’économies d’énergies mérite une médaille de platine. Mais au-delà de l’objectif de transition énergétique, le Championnat de France des économies d’énergie est aussi un levier d’animation RSE au sein des équipes, d’après Cédric Borel. “C’est un concours permettant aux participants de s’inscrire dans la dynamique RSE de leur entreprise et de se l’approprier, de créer une cohésion d’ensemble autour de l’énergie.” Grâce à l’esprit ludique du concours CUBE, les équipes qui participent bénéficient aussi d’outils pour prendre une part active à la transition énergétique.

Le concours CUBE des bâtiments tertiaires

Pour cette nouvelle saison, le concours CUBE part déjà gagnant. En effet, il regroupe 214 bâtiments cette année. Le but n’est pas d’encourager les participants à financer de lourds travaux énergétiques. Il s’agit d’agir sur la consommation quotidienne en changeant les habitudes. Le premier bon geste à adopter ? Suivre la consommation énergétique des bâtiments régulièrement. Ce pilotage de la consommation permet de cibler les postes qui consomment le plus pour envisager ensuite des moyens de faire baisser cette consommation.

Pour cela, le concours CUBE met à disposition des participants des outils d’accompagnement pour diminuer facilement la consommation en énergie des usagers des bâtiments. Et ce changement des comportements n’a rien d’anecdotique. En effet, les responsables du concours observent qu’en moyenne, les bâtiments inscrits au concours CUBE réalisent 13,2% d’économies d’énergie en une année, sans avoir recours à des travaux lourds.”

Le succès est tout aussi probant pour la catégorie CUBE.S, qui concerne les bâtiments scolaires. En moyenne, ils enregistrent 12% d’économies d’énergie. Et cette année, il y a pas moins de 459 bâtiments qui participent au concours.

C-CUBE : accompagner la transition bas-carbone des flottes automobiles

La transition vers une mobilité plus durable est un des enjeux majeurs de la transition énergétique. Et pour les flottes de véhicules professionnels, la stratégie ne repose pas exclusivement sur le remplacement des flottes avec des véhicules plus propres. “La réussite relève avant tout d’un changement d’usages, vers une conduite plus sobre, et d’habitudes, vers un choix de véhicules plus propres.”

Concrètement, le concours C-CUBE challenge les flottes participantes sur la réduction de leurs émissions de CO2. Pendant six mois, les équipes des entreprises doivent mettre en pratique les astuces de conduite sobre. Détail intéressant : le concours n’est pas réservé aux voitures vertes. Il est ouvert à tous les types véhicules : thermique essence et diesel, électrique, hybride (rechargeable ou pas), hydrogène… Car l’éco-conduite ne se limite pas qu’aux véhicules propres.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 8 Juil 2014
L'Agence internationale de l'énergie (AIE) tire la sonnette d'alarme. Dans un rapport publié le mercredi 2 juillet dernier, elle pointe du doigt le gaspillage énergétique considérable résultant de l'inefficacité des appareils électroniques connectés. Un gaspillage de plus de 80 milliards…
jeu 19 Oct 2017
Les résultats du Baromètre Energie-Info 2017 du médiateur national de l'énergie vient tout juste d'être rendu public (octobre 2017), et il permet de dresser un nouvel état des lieux des habitudes de consommation d'énergie des ménages français. Dans un secteur…
mar 19 Août 2014
Les interrogations sur l’éventualité d’un blackout cet hiver sont de plus en plus nombreuses en Belgique. Et pour cause, 4 réacteurs nucléaires seront bientôt aux abonnés absents dans le pays, et cette situation devrait durer plusieurs mois. Face aux pics de consommation…
jeu 6 Juil 2017
Confirmant les premières déclarations de son ministre Nicolas Hulot, Edouard Philippe a évoqué lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée Nationale mardi 4 juillet 2017, les nouveaux objectifs gouvernementaux en matière énergétique et environnementale. Le Premier ministre entend…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.